Archives pour l'étiquette viviane

Idylles du Roi – Viviane –

« Idylles du Roi »; Illustrations de George Wooliscroft Rhead, & Louis Rhead. Tirées des  »Idylls of the King » de Tennyson – 1898 –

Œuvre majeure du poète victorien Sir Alfred Tennyson, Les Idylles du roi est constitué d’un ensemble de textes romantiques autour de quatre personnages féminins de la légende arthurienne : Énide, Viviane, Élaine, Guenièvre.

Quatre femmes, quatre personnalités et quatre destins…

A travers les histoires légendaires de ces femmes – qui se croisent et se décroisent – personnages de l’univers arthurien, Tennyson évoquent pour nous un monde révolu, mais encore prégnant, où l’amour courtois était le lien qui unissait chevaliers et dames au coeur des cours médiévales.

Sophie Busson - La rencontre de Merlin et de Vivianne
Sophie Busson – La rencontre de Merlin et de Vivianne

Si les personnages secondaires s’appellent ici Arthur, Lancelot, Merlin ou Mordred, les lieux de l’action demeurent ceux qui ont enchanté des dizaines de générations de lecteurs : Brocéliande, Camaalot ou Avalon.

« Merlin et Vivien ( Viviane) « 

Viviane et Merlin 2
Viviane et Merlin – Gaston Bussiere (French, 1862-1929)

Merlin a succombé, lui aussi. La séduction du vieillard est la page la plus hardie des Idylles. Ce grand sujet n’a été traité jusqu’ici qu’en farce grossière ou en photographie libidineuse. Goethe, avant de jeter Marguerite dans les bras de Faust, rend la jeunesse au docteur. Le chaste Tennyson a osé nous montrer Viviane, en robe collante de satin blanc, assise sur les genoux de Merlin, et plongeant ses bras roses dans la barbe neigeuse de l’enchanteur. Cette fois, Faust a gardé ses quatre-vingts ans, et Méphisto est entré dans le corps de Marguerite.Idylls Of The King merlin et Viviane

Tantôt Viviane est une femme du monde buvant les paroles d’un professeur célèbre, tantôt une fille entretenue caressant « son vieux. » Ne croyez pas que Merlin cède à un vulgaire accès de sensualité. Viviane est son élève, son sujet, son monstre favori. Il la connaît si bien ! Il se croit si sûr de la dominer ! Il éprouve pour elle des alternatives de dégoût et de complaisance ; et c’est au moment où il vient de déchiffrer sa perversité qu’il devient sa victime.

viviane enserre MerlinElle obtient de lui, sans les comprendre, les paroles magiques, et le premier usage qu’elle fait de cette puissance est de transformer en une léthargie éternelle le sommeil dans lequel est tombé le vieillard, après son ivresse passagère. Légère, triomphante, elle s’échappe en murmurant : « L’imbécile ! » Et l’écho du bois répète, après elle : « Imbécile ! » Lorsque l’homme a vaincu la femme, il l’oublie ; lorsque la femme a vaincu l’homme, elle le méprise.

Extrait de la Revue des Deux Mondes tome 71, 1885. Ecrit par
Auguste Filon, sur Lord Tennyson

Viviane : Iconographie

Viviane par : Julie Grenon-Morin 

Ph.D Student (Literary studies) at Université du Québec à Montréal

Transcript

  • 1. Viviane Liée à Merlin
  • 2. Table des matières
    • Manuscrits
    • Arts graphiques
    • Films
    • Autres
  • 3. 1. Manuscrits
  • 4. Arsenal 3479, fol. 1, Viviane élevant Lancelot Auteur/Titre :saint graal (histoire du) Titre d’usage :joseph d’arimathie Nom de pays :France Origine :paris Siècle :15ème siècle Date :vers 1405 Artiste :maître.de.la.cité.des.dames (atelier)
  • 5. Français 110, fol. 159v, Merlin immobilisé par Viviane Auteur/Titre :saint graal (histoire du) Titre d’usage :joseph d’arimathie Nom de pays :France Origine :france.nord Siècle :13ème-14ème siècle
  • 6. Français 110, fol. 164, Lancelot enlevé par Viviane
  • 7. Français 110, fol. 182, Lambegue et la suivante de Viviane
  • 8. Français 110, fol. 189v, Lancelot et Viviane
  • 9. Français 111, fol. 4, Viviane élevant Lancelot Auteur/Titre :lancelot du lac Nom de pays :France Origine :poitiers Siècle :15ème siècle Date :vers 1480
  • 10. Français 111, fol. 23v, Viviane retenant Lancelot
  • 11. Français 111, fol. 23v, Viviane retenant Lancelot
  • 12. Français 113, fol. 156v, Lancelot enlevé par Viviane Auteur/Titre :saint graal (histoire du) Titre d’usage :joseph d’arimathie Nom de pays :France Origine :ahun Siècle :15ème siècle Date :vers 1470 Artiste :évrard.d’espinques et collab.
  • 13. Français 114, fol. 352, Viviane retrouvant Lancelot Auteur/Titre :tristan de léonois Nom de pays :France Origine :ahun Siècle :15ème siècle Date :vers 1470 Artiste :évrard.d’espinques et collab.
  • 14. Français 117, fol. 1, Viviane élevant Lancelot Auteur/Titre :saint graal (histoire du) Titre d’usage :joseph d’arimathie Nom de pays :France Origine :paris Siècle :15ème siècle Date :début Artiste :maître.des.cleres.femmes (atelier)
  • 15. Français 121, fol. 1, Lancelot enlevé par Viviane Auteur/Titre :lancelot du lac Nom de pays :Belgique Origine :bruges Siècle :15ème siècle Date :3e quart
  • 16. Français 344, fol. 186, Lancelot enlevé par Viviane Auteur/Titre :saint graal (histoire du) Titre d’usage :joseph d’arimathie Nom de pays :France Origine :france.nord Siècle :13ème siècle Date :3e quart
  • 17. Français 344, fol. 187v, Merlin et Viviane
  • 18. Français 344, fol. 201, Messagère de Viviane chevauchant
  • 19. Français 344, fol. 319v, Viviane retrouvant Lancelot
  • 20. Français 749, fol. 331, Merlin immobilisé par Viviane Auteur/Titre :saint graal (histoire du) Titre d’usage :joseph d’arimathie Nom de pays :Belgique Origine :flandre Siècle :13ème siècle Date :vers 1280-1290
  • 21. Français 754, fol. 10, Viviane Auteur/Titre :lancelot du lac Nom de pays :France Origine :france.sud Siècle :13ème siècle Date :2e moitié
  • 22. Français 754, fol. 27, Viviane
  • 23. Français 754, fol. 44, Viviane
  • 24. Français 754, fol. 61v, Lancelot et Viviane
  • 25. Français 770, fol. 291, Merlin et Viviane Auteur/Titre :saint graal (histoire du) Titre d’usage :joseph d’arimathie Nom de pays :France Origine :france.nord Siècle :13ème siècle Date :vers 1280-1290
  • 26. Français 9123, fol. 285, Merlin et Viviane Auteur/Titre :saint graal (histoire du) Titre d’usage :joseph d’arimathie Nom de pays :France Origine :paris Siècle :14ème siècle Date :vers 1315-1335 Artiste : maître.de.thomas.de.maubeuge
  • 27. Français 16999, fol. 6v, Lancelot enlevé par Viviane Auteur/Titre :lancelot du lac Nom de pays :France Origine :paris Siècle :14ème siècle Date :2e quart
  • 28. Français 16999, fol. 28, Viviane, Bohort l’Essillié et Lionel
  • 29. Français 16999, fol. 30v, Lancelot et Viviane
  • 30. Français 16999, fol. 32, Viviane envoyant Lambegue et Leonce de Palerme à Gaunes
  • 31.
  • 32.
  • 33.
  • 34. 2. Arts graphiques
  • 35.
  • 36. The Beguiling of Merlin (Merlin and Vivien) Sir Edward Coley Burne-Jones (1833- 1893) 1870-1874. Oil on canvas. Lady Lever Art Gallery, Port Sunlight, Cheshire
  • 37.
  • 38.
  • 39.
  • 40.
  • 41.
  • 42.
  • 43.
  • 44. George Wooliscroft & Louis Rhead. "The Lady of the Lake Steals Lancelot" from Tennyson, Alfred. Idylls of the King : Vivien, Elaine, Enid, Guinevere. New York: R. H. Russell, 1898.
  • 45.
  • 46.
  • 47.
  • 48.
  • 49.
  • 50.
  • 51. Merlin et vivane par Julia Margaret Cameron
  • 52.
  • 53.
  • 54.
  • 55.
  • 56.
  • 57. 3. Films et télévision
  • 58. Photo de Julia Margaret Cameron , 1874 Merlin et Viviane
  • 59.
  • 60.
  • 61. 4. Autres
  • 62.
  • 63.
  • 64.
  • 65.
  • 66.
  • 67.

Images de manuscrits de Viviane

Miniatures de la fée Viviane dans les muanuscrits conservés à la Bibliothèque nationale de France

Transcript

  • 1. Images de manuscrits de Viviane Arsenal 3479 & Français 110, 111, 113, 114, 117, 121, 344, 749, 754, 770, 9123 et 16999
  • 2. Arsenal 3479, fol. 1, Viviane élevant Lancelot Auteur/Titre :saint graal (histoire du) Titre d’usage :joseph d’arimathie Nom de pays :France Origine :paris Siècle :15ème siècle Date :vers 1405 Artiste :maître.de.la.cité.des.dames (atelier)
  • 3. Français 110, fol. 159v, Merlin immobilisé par Viviane Auteur/Titre :saint graal (histoire du) Titre d’usage :joseph d’arimathie Nom de pays :France Origine :france.nord Siècle :13ème-14ème siècle
  • 4. Français 110, fol. 164, Lancelot enlevé par Viviane
  • 5. Français 110, fol. 182, Lambegue et la suivante de Viviane
  • 6. Français 110, fol. 189v, Lancelot et Viviane
  • 7. Français 111, fol. 4, Viviane élevant Lancelot Auteur/Titre :lancelot du lac Nom de pays :France Origine :poitiers Siècle :15ème siècle Date :vers 1480
  • 8. Français 111, fol. 23v, Viviane retenant Lancelot
  • 9. Français 111, fol. 23v, Viviane retenant Lancelot
  • 10. Français 113, fol. 156v, Lancelot enlevé par Viviane Auteur/Titre :saint graal (histoire du) Titre d’usage :joseph d’arimathie Nom de pays :France Origine :ahun Siècle :15ème siècle Date :vers 1470 Artiste :évrard.d’espinques et collab.
  • 11. Français 114, fol. 352, Viviane retrouvant Lancelot Auteur/Titre :tristan de léonois Nom de pays :France Origine :ahun Siècle :15ème siècle Date :vers 1470 Artiste :évrard.d’espinques et collab.
  • 12. Français 117, fol. 1, Viviane élevant Lancelot Auteur/Titre :saint graal (histoire du) Titre d’usage :joseph d’arimathie Nom de pays :France Origine :paris Siècle :15ème siècle Date :début Artiste :maître.des.cleres.femmes (atelier)
  • 13. Français 121, fol. 1, Lancelot enlevé par Viviane Auteur/Titre :lancelot du lac Nom de pays :Belgique Origine :bruges Siècle :15ème siècle Date :3e quart
  • 14. Français 344, fol. 186, Lancelot enlevé par Viviane Auteur/Titre :saint graal (histoire du) Titre d’usage :joseph d’arimathie Nom de pays :France Origine :france.nord Siècle :13ème siècle Date :3e quart
  • 15. Français 344, fol. 187v, Merlin et Viviane
  • 16. Français 344, fol. 201, Messagère de Viviane chevauchant
  • 17. Français 344, fol. 319v, Viviane retrouvant Lancelot
  • 18. Français 749, fol. 331, Merlin immobilisé par Viviane Auteur/Titre :saint graal (histoire du) Titre d’usage :joseph d’arimathie Nom de pays :Belgique Origine :flandre Siècle :13ème siècle Date :vers 1280-1290
  • 19. Français 754, fol. 10, Viviane Auteur/Titre :lancelot du lac Nom de pays :France Origine :france.sud Siècle :13ème siècle Date :2e moitié
  • 20. Français 754, fol. 27, Viviane
  • 21. Français 754, fol. 44, Viviane
  • 22. Français 754, fol. 61v, Lancelot et Viviane
  • 23. Français 770, fol. 291, Merlin et Viviane Auteur/Titre :saint graal (histoire du) Titre d’usage :joseph d’arimathie Nom de pays :France Origine :france.nord Siècle :13ème siècle Date :vers 1280-1290
  • 24. Français 9123, fol. 285, Merlin et Viviane Auteur/Titre :saint graal (histoire du) Titre d’usage :joseph d’arimathie Nom de pays :France Origine :paris Siècle :14ème siècle Date :vers 1315-1335 Artiste : maître.de.thomas.de.maubeuge
  • 25. Français 16999, fol. 6v, Lancelot enlevé par Viviane Auteur/Titre :lancelot du lac Nom de pays :France Origine :paris Siècle :14ème siècle Date :2e quart
  • 26. Français 16999, fol. 28, Viviane, Bohort l’Essillié et Lionel
  • 27. Français 16999, fol. 30v, Lancelot et Viviane
  • 28. Français 16999, fol. 32, Viviane envoyant Lambegue et Leonce de Palerme à Gaunes

Tarot -2- La Papesse , la Dame du Lac

 Le Tarot de la Quête du Graal:

– Les arcanes majeurs ou  » grands pouvoirs » ( suite )

2-papesseTarot -2- La Papesse , la Dame du Lac

Gardienne du Temple de la sagesse, elle tient entre ses mains le livre de la Connaissance et des mystères de l’univers. Elle a pour mission de faire respecter les secrets du sacré et d’empêcher toute intrusion hostile… Elle peut alors nous préparer à soulever le voile de notre  »moi » intérieur.

La Papesse est un élément féminin dont la force est constituée sur l’équilibre et sur la précision.

Elle pourrait représenter aussi,  » la gestation  » des idées avant de passer à l’action (L’IMPÉRATRICE) et vers la concrétisation (L’EMPEREUR)… LA PAPESSE dirige souvent vers des domaines inexplorés, voire des domaines interdits et elle attend toujours le développement…cat_tarot

Elle a le chiffre 2, c’est à dire également le Yin et le yang … C’est La Lune, le double de la lumière solaire sur le plan planétaire, elle est la manifestation symbolique du pouvoir fécondant de cette Matrice universelle qui est la souveraine de cette puissante énergie sexuelle qui serpente en toute chose.

la Dame du Lac speedllLa Papesse a la maîtrise de la Vouivre, l’énergie de la  »Terre-Mère »

Au Dragon-Vouivre ( aux deux aspects, bénéfique et maléfique), nous disent les anciennes légendes, on offre des sacrifices, parfois humains, sous la forme le plus souvent d’une vierge. Vient alors le Chevalier, le Héros, le Saint ou la Sainte qui soumet le Dragon et délivre la Femme prisonnière.

C’est là, morcelée, l’image de l’Unité perdue, la Femme représentant la juste réceptivité, le Dragon l’énergie vitale qui, tous deux, sont nécessaires au Héros pour qu’il puisse accéder à la royauté véritable.La papesse 2

Au cœur d’une île, au beau milieu d’un lac, est assise la Dame du Lac sur un trône de roseaux. Elle tient une épée et un livre, et un panier est posé à côté d’elle. Derrière, une grue.

Dans les légendes arthuriennes, les femmes de l’Autre-Monde guident et instruisent Arthur et sa cour.

Pendant le Moyen-âge, nombreux aspects de  »l’ancienne déesse » passent aux nombreuses damoiselles, dames à qui l’on fait du tort… Si on se reporte aux textes anciens, au lieu de damoiselles qui requièrent l’assistance des chevaliers pour recouvrer leurs droits, ce sont de puissantes dames d’une stature exceptionnelle qui se manifestent pour aider et assister les chevaliers.La dame du Lac

La Dame du lac est issue d’une lignée très complexe de ce genre de dames, dont la principale est Morgane, fille d’Avalon… C’est elle qui soigne les blessures d’Arthur après la bataille de Camlan, et qui veille sur lui, dans le temps de l’Autre-Monde, jusqu’à ce qu’il soit rappelé…

Guérisseuse, la Dame du Lac est aussi, nourricière et initiatrice. Chez les peuples de race Celte, des femmes guerrières forment les les garçons dans l’art du combat. La tradition française médiévale parle de l’éducation de Lancelot par la Dame du Lac.

Ste Marie Madeleine, enluminure, manuscrit KB76F5 - Bibl. Royale
Ste Marie Madeleine, enluminure, manuscrit KB76F5 – Bibl. Royale

Avec le Christianisme, bien sûr, ces  »modèles » sont délaissés… Sauf, qu’ils peuvent revenir par la sagesse populaire : ainsi le culte marial. Marie, est l’une de ces images; et qui peut avantageusement être complétée par la figure de Marie-Madeleine. Elles est une disciple proche de Jésus, l’apôtre des apôtres. Elle représente l’union essentielle entre l’âme humaine et l’Esprit de dieu.

 

 

– la Question du Graal : Quelle est ‘votre’ source de ‘connaissance’ ?

Sources : Le Tarot Arthurien de Caitlin et John Matthews

Voir aussi: Viviane | la Dame du Lac | La Quête du Graal

Mists of Avalon

The-Mists-of-Avalon 0Entrée dans les deux romans de Marion Zimmer Bradley : Les Dames du lac et Les Brumes d’Avalon, par la présentation des personnages.

L’auteure réécrit la légende arthurienne, en la centrant sur le personnage de Morgane. L’histoire d’Arthur et des chevaliers de la Table Ronde est ici racontée du point de vue des femmes. ( Parfois les noms diffèrent entre la version anglaise et française; j’indique les deux)

– Les images proviennent du téléfilm  »The Mists of Avalon » de Gavin Scott (2001), avec Anjelica Huston ( Viviane) , Julianna Margulies ( Morgane) , Joan Allen ( Morgause), Samantha Mathis ( Guenièvre) , Edward Atterton ( Arthur), Michael Vartan (Lancelot) ….

  • Morgane ou Morgaine : Protagoniste du roman, fille d’Igraine (Ygerne) et de Gorlois ( donc le premier mariage d’Igraine), elle est élevée à Avalon par sa tante Viviane à laquelle elle doit succéder comme Grande Prêtresse.
    Morgaine et Arthur
    Morgaine et Arthur

    Elle a un don de seconde vue. Lorsque Morgaine abandonne sa virginité à la déesse Ceridwen, lors du rite du roi cerf (cornu); elle est horrifiée de découvrir qu’elle a couché avec son demi-frère Arthur. De plus, elle découvre qu’elle est enceinte. Irritée contre Viviane, qui a tout manigancé, Morgaine fuit Avalon, avant d’y revenir … Amante donc, et demi-soeur d’Arthur, elle a un fils de lui, Mordred.

    Viviane, Morgaine
    Viviane et Morgaine

    Malgré ses liaisons avec Arthur, le barde Kevin et Accolon… ; elle éprouve toujours ‘quelque chose’ pour Lancelot, son premier amour, mais dont elle ne parvient à rien obtenir. Morgane veut perpétuer le culte de la Grande Déesse, mais, finalement, en découvrant que la Déesse survit au sein du Christianisme, mais avec une autre apparence, elle comprend l’inutilité de toutes ses tentatives de maintenir l’ancienne religion.

  • Viviane : l’une des Dames du Lac, Grande Prêtresse d’Avalon, demi-soeur aînée d’Ygerne et de Morgause, son père est un prêtre qui a été « éclipsée par la puissance de Dieu ».
    Viviane
    Viviane

    Viviane est comme une mère pour Morgane. Elle veut sauver Avalon et le culte de la Grande Déesse, même au prix de reprendre Excalibur à Arthur, mais elle finit par être assassinée, pendant un séjour à Camelot.

  • Arthur-and-Lancelot-the-mists-of-avalon
    Arthur et Lancelot

    Lancelot : Son nom de naissance est Galaad ( Galahad) , il est le fils de Viviane ( la dame du lac) , le cousin de Morgane et le meilleur chevalier d’Arthur. Il constamment déchiré par sa loyauté envers Arthur, sa soif de pureté et son amour éperdu pour la reine Guenièvre auquel il finit par succomber. Mais à la suite d’un complot de Morgane, il doit épouser la jeune Elaine, avec laquelle il a ensuite plusieurs enfants, dont Nimue, et Galaad.

  • Arthur Pendragon : C’est le roi, fils d’Uther Pendragon et d’Ygerne, et père de Mordred, son unique fils, conçu avec Morgane au cours du rite du ‘Roi Cornu’.
    Arthur et Mordred
    Arthur et Mordred

    Arthur reçoit Excalibur, le fourreau magique et le Saint Insigne ( le Graal …) d’Avalon, et jure de défendre Avalon. Pourtant, il se détournera d’Avalon, et deviendra chrétien. Lors de la dernière bataille, Arthur est tué par son fils.

  • Gwenhywfar, Lancelot
    Guenièvre et Lancelot

    Guenièvre ( Gwenhwyfar) : Fille du roi Léodagan, Guenièvre est la Haute-Reine, femme d’Arthur et amante de Lancelot du Lac. Chrétienne, elle aussi déchirée par sa dévotion envers Dieu et son malheureux amour pour Lancelot. Elle est incapable de donner un héritier à Arthur, et se sent coupable et punie. Pieuse, elle détourne Arthur des voies d’Avalon… En quelque sorte, elle est l’opposée de Morgane.

  • Morgause : Sœur d’Igraine, tante de Morgane et femme de Lot d’Orcanie, mère de Gauvain, elle élève Mordred comme un fils.
    Morgause et Mordred ( enfant)
    Morgause et Mordred ( enfant)

    Elle veut contrarier les plans de Viviane et de Morgane et s’approprier le pouvoir en faisant succéder à Arthur (qui n’a pas de fils légitime), celui qu’elle considère comme son fils. Elle pratique la magie noire.

  • Merlin : C’est le vieux druide d’Avalon, père d’Ygerne. Il est considéré comme un sage par les païens comme par les chrétiens.
  • Kevin : Kevin le barde (il joue de la harpe) est le successeur de Merlin. Il est horriblement laid et défiguré mais chante merveilleusement.
    Merlin et Morgaine
    Merlin et Morgaine

    Il est l’amant de Morgane puis son ennemi, lorsqu’il veut trahir Avalon en apportant le Saint Graal à Camelot, prévoyant qu’Avalon et les cultes païens vont disparaître.

  • Mordred (Gwydion) : Fils de Morgane et d’Arthur, nommé Gwydion à sa naissance. Il est élevé par Morgause.. Après son arrivée à la cour d’Arthur, il découvre que la reine trompe son père le roi Arthur … Il tente de s’emparer du trône… Il est tué par son père, qu’il blesse lui-même à mort.
  • Uther Pendragon : Haut Roi d’Angleterre, amoureux d’Ygerne, il tue Gorlois après une trahison de celui-ci et se marie avec la jeune femme. Il est le père d’Arthur.

    Gorlois et Igraine
    Gorlois et Igraine
  • Ygerne ( Igraine)  : Epouse de Gorlois et mère de Morgane, puis d’Uther et mère d’Arthur. Elle est la soeur de Viviane et de Morgause. D’abord, elle se rebelle contre Viviane quand celle-ci lui prédit qu’elle trahira son mari et mettra au monde le futur roi, mais finalement elle tombe amoureuse d’Uther et accepte son destin. Igraine est la première à voir l’attirance entre Guenièvre et Lancelot.
    Arthur(Edward Atterton) et Guenièvre(Samantha Mathis)
    Arthur(Edward Atterton) et Guenièvre(Samantha Mathis)

    Elle tente de s’opposer au mariage entre Guenièvre et Arthur, mais il est trop tard…

  • Gorlois : Duc de Cornouailles, époux d’Ygerne et père de Morgane. Il aime beaucoup Ygerne … mais il devient fou de jalousie en découvrant la relation entre sa femme et Uther, par lequel ensuite il est tué.
  • Gauvain : Fils de Lot et de Morgause, un des meilleurs chevaliers d’Arthur auquel il est très dévoué.
  • Elaine : Cousine de Guenièvre et femme de Lancelot, qu’elle a réussi à épouser grâce à une ruse de Morgane, à laquelle, en échange, elle promet de confier sa première fille.
    Elaine et Guenièvre
    Elaine et Guenièvre

    Elle est la mère de Galaad, Nimue et la petite Guenièvre, nommée ainsi en honneur de la reine.

  • Accolon : Initié d’Avalon, agile et charmant, amant de Morgane ; il tente de récupérer Excalibur à Arthur mais échoue et meurt après le duel.
  • Morgause, Morgaine, Vivianne and Igraine
    Morgause, Morgaine, Vivianne and Igraine

    Niniane : Fille de Merlin, donc demi-soeur d’Ygerne et de Morgause. Elle doit devenir Dame du Lac après la mort de Viviane, mais elle n’a pas une personnalité aussi forte et puissante que Viviane ou Morgane, qui cependant refuse de la remplacer. Elle est l’amante de Mordred, mais lorsqu’elle refuse de l’aider dans son plan pour trahir Arthur ; celui-ci, fou de rage, la tue.

  • Nimue : Fille d’Elaine et de Lancelot, elle vit isolée à Avalon, et, lorsque Kevin Harper trahit Avalon, c’est à elle qu’est confiée la mission de le séduire et de lui reprendre les objets sacrés qu’il a volé. Mais elle tombe amoureuse de lui et se tue après l’avoir trahi (en se noyant dans le lac.)
  • Galaad : Fils de Lancelot et d’Elaine et héritier du trône. Mais il meurt bien avant son couronnement, durant la quête de Graal.

Lancelot et le château de la Douloureuse Garde

 

Lancelot est au service de sa maîtresse, la reine Guenièvre
Lancelot est au service de sa maîtresse, la reine Guenièvre

C’est Guenièvre qui parle à Lancelot des maléfices du château de la « douloureuse garde ». Il s’agit d’un château, d’où s’élève derrière les murailles, des hurlements, cris d’agonie et des sanglots raisonnant tel un concert funèbre. Autour de ce château sont dressées deux gigantesques murailles, ouvertes par une seule et unique porte chacune. De tous les hommes qui ont voulu délivrer les malheureux criants de ce château, personne n’est jamais revenu. Le seigneur de la « douloureuse garde » est Brandus des Iles, qui garde prisonnier son peuple et le torture à son bon plaisir. Ce sont les cris de son peuple que l’on peut entendre.

blason de LancelotLorsque Lancelot part de Camelot en direction de la « garde », il est rejoint par une servante et confidente de Viviane. Elle lui donne une lettre de sa mère adoptive qui lui explique que « la douloureuse garde » est gardée à chacune de ses murailles par dix valeureux chevaliers, qu’il lui faudra vaincre jusqu’au dernier s’il souhaite pouvoir entrer dans le château. La lettre lui indique aussi qu’une fois le château libéré, il connaîtra enfin ses origines. Après la lecture de ce mot de la Dame du Lac, Lancelot se voit remettre trois écus, chacun imprégnés d’un pouvoir et d’un nombre de liseré de couleur vermeille différents : un, deux puis trois liserés. Le premier lui donnera, en plus de sa force naturelle, la force d’un homme. Le second orné de deux liserés vermeille lui ajoutera la force de deux hommes et pour le dernier la force de trois hommes.

Lancelot prenant la Douloureuse Garde (2)
Lancelot prend la Douloureuse Garde

Arrivé devant la garde du château, il met en place son premier écu, à une seule bande vermeille. À peine a t-il le temps de s’approcher de la porte que dix hommes en armures courent vers lui, armes aux poings. Lancelot a bien été formé au combat au château de cristal, et les premiers hommes ne mettent pas longtemps à tomber. Même seul face à de nombreux adversaires, le chevalier du roi ne se laisse pas touché facilement par les armes des gardes. Le combat est rude pour les chevaliers de la « douloureuse garde ». L’écu que porte Lancelot lui donne de la force au fur et à mesure que les siennes s’épuiset au combat. Aussi il ne met pas longtemps à arriver à bout des dix premiers hommes.

Lancelot a à peine le temps de changer d’écu quand la deuxième porte de la garde s’ouvre. Il voit alors dix autres chevaliers se ruer sur lui. Son adresse au combat secondée par la force de l’écu aux doubles liserés vermeille, lui permet de finir rapidement ce nouveau combat. Lorsqu’il s’arrête enfin, il ne voit que des cadavres autours de lui, mais les cris de douleurs et d’agonie se sont tus à l’intérieur de la « garde ».
Le spectacle qu’il découvre en entrant l’afflige. Peu importe où il pose ses yeux il ne voit que des hommes, femmes et enfants maigrelets, sales et couverts de cicatrices. Il fait alors le tour du château pour délivrer tout le monde, mais surtout pour retrouver le seigneur responsable de ces tortures : Brandus des Iles. Mais devant le courage et la force de Lancelot, le couard s’est enfuit.

Bibliothèque nationale de France, Français 118, f.190v (‘Lancelot lifts the stone from his own predestined grave and learns his name and parentage’). Robert de Boron, Lancelot-Graal
Bibliothèque nationale de France, Français 118, f.190v (‘Lancelot lifts the stone from his own predestined grave and learns his name and parentage’). Robert de Boron, Lancelot-Graal

Il décide de rebaptiser le château lors d’un grand festin où chacun des habitants récemment libéré est convié. La « douloureuse garde » devient ce jour là, la « Joyeuse Garde », fief de Lancelot du Lac. En parcourant le terrain côtoyant le château, Lancelot découvre un cimetière dont une tombe attire son attention. Elle est ornée d’une magnifique épée dorée et porte l’inscription : « Ici reposera Lancelot du Lac, fils du roi Ban de Benoïc et vainqueur de la Douloureuse Garde ». Il connaît enfin le nom de son père, et comprend mieux pourquoi, lorsqu’il était enfant, Viviane le surnommait parfois « fils de roi ».

Il reste quelques jours à la « Joyeuse Garde », le temps de trouver quelqu’un qui, en son nom, pourrait entretenir le château sans négliger les gens qui y habitent. Puis il refait le chemin en sens inverse pour retrouver Camelot, et la femme qu’il aime en secret : Guenièvre.
Le récit de ses exploits de la « douloureuse garde » le précède, et lorsqu’il entre dans la cour du château tout le monde l’acclame. Le respect de ses frères chevaliers qu’il espérait gagner durant les quêtes lui est maintenant acquis.

 

La Légende des chevaliers de la Table Ronde – 5/9 – Lancelot 1

par Keith Parkinson
par Keith Parkinson

Le roi et la reine de la Petite Bretagne, Ban de Bénoic et Élaine, vivent heureux dans leur château proche de Brocéliande. Ban de Bénoic est le descendant direct de Joseph d’Arimathie ( Joseph d’Arimathie est le disciple qui a emporté le corps du Christ après sa crucifixion et aurait également recueilli son sang dans le saint calice, également appelé Saint Graal…)

Le château est situé au milieu d’un marais réputé imprenable, mais le seigneur voisin, le roi Claudas, – ennemi juré de la famille Pendragon, qui cherche constamment à agrandir son territoire – réussit à l’incendier.

Le couple parvient à s’échapper du château en flammes, Élaine serre bien fort son nouveau né dans ses bras. Après avoir réussi à traverser le marais, ils s’arrêtent près du lac de Comper. Ban de Bénoic est accablé par la perte de son château et de son royaume. Il meurt de chagrin, et laisse sa femme et son enfant Lancelot, au bord du lac.

La reine, restée seule avec l’enfant, vient de perdre sa demeure, son royaume et par-dessous tout l’amour de sa vie.

Brumes-lac

Le lac près duquel ils s’étaient réfugiés n’était pas un simple lac. En la forêt de Brocéliande, ce lac était connu non pour la beauté de son rivage, mais plutôt pour ce qu’il abritait : un château de cristal que seuls des personnes invités par la maîtresse des lieux pouvaient rejoindre. Il était habité par Viviane, que les habitants de Brocéliande avaient surnommé la Dame du Lac.

Prise de pitié devant l’égarement de la reine éplorée, la fée Viviane, se saisit de l’enfant ( Lancelot) et plongea dans le lac, le mettant en sécurité dans son mythique palais de cristal. Élaine voit son enfant disparaître dans les flots, porté par une femme inconnue avant même qu’elle ne puisse réagir.lancelot-et-viviane

Elle cherche désespérément autant qu’elle le peut… Elle nage d’un bout à l’autre du lac… Puis le souffle lui manque, elle ne peut remonter à la surface. Le lac de Comper, où elle s’était réfugiée avec son mari et son enfant, devient finalement, pour elle aussi, sa dernière demeure.

Viviane et Lancelot bébé
Viviane et Lancelot bébé

Durant toute son enfance, Lancelot ignore quelles sont réellement ses origines. Viviane veut en faire un chevalier parfait. Pour cela, elle lui enseigne toutes les techniques de combats, lui apprend également à chasser et même à jouer d’un instrument de musique. Pour parfaire son éducation, elle lui inculque toutes les règles de noblesse d’esprit et de courtoisie qui font les qualités essentielles d’un chevalier en dehors du combat.

Lancelot présenté à Arthur par la dame du lac
Lancelot présenté à Arthur par la Dame du lac

Puis vient le temps, où Viviane envoie le jeune chevalier à la cour du Roi Arthur ; là, il fera partie des meilleurs chevaliers de tous les royaumes environnants. Il quitte alors le domaine de la Dame du Lac, chevauchant un beau cheval blanc que sa mère adoptive lui a offert quelques années plus tôt.

Il prend la direction de la Carmélide et commence, sa longue chevauchée vers le château du roi Arthur, à Camelot. Lorsqu’il y arrive enfin, le roi a déjà entendu parler de Lancelot par Merlin, il sait qu’il est le protégé de la Dame du Lac, mais il ne connait pas plus ses origines que Lancelot lui-même. À la demande de Viviane, et grâce à l’aide du chevalier Gauvain ( fils légitime du roi Lot d’Orcanie et de la reine d’Orcanie et neveu du roi) , Arthur accepte de l’adouber.

Le roi Arthur et Guenièvre et CamelotLors d’un beau matin, après une nuit de prière, Lancelot est introduit durant la grand-messe en l’église de Camelot. C’est ce moment qui est choisi par Arthur pour le faire chevalier. Lorsque Lancelot s’agenouilla devant le roi, il découvre à côté du roi une femme magnifique dont il tombe éperdument amoureux au premier regard. C’est la reine Guenièvre, qui elle non plus, n’arrive pas à détourner son regard du jeune homme sur le point de devenir un des chevaliers de son époux, le roi de Logres.Lancelot et la reine Guenièvre

Devenu chevalier par la simple suggestion d’une femme, fut-elle ensorceleuse et maîtresse d’un château sous marin, Lancelot ne s’est pas vraiment attiré la sympathie de ses frères chevaliers. Il se met alors en tête d’accomplir des quêtes pour gagner le respect de ses pairs.

 

Histoire de la légende de Merlin.

Merlin enluminureLes textes anciens ( de Gildas (VIe s.), Bède (VIIIe s.) …), parle d'un enfant prophète, originaire de Camarthen dans le Dyved, il était le fils d'une vierge, fille du roi de Démétie / Dyved et d'un incube (démon masculin). Son nom complet était MERLINUS Ambrosius … c'est à dire MERLIN.

Ce Merlin accompagnera Uther Pendragon, et lui permettra notamment de passer une nuit d'amour avec Ygerne, la femme de Gorlois de Tintagel, dont il est tombé amoureux, et lui faire un enfant : le futur ARTHUR.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAEn gallois, Merlin se dit Myrddin / Merddin (ce qui se prononce "Meurzinn"). En breton et en cornique il est appelé Merzinn / Morzhin ou Merzhin.

Geoffroy de Monmouth (vers 1148 ou 1151), dans "Vita merlini", identifie Ambrosius Merlinus à un personnage complètement différent à l'origine : un certain Merlinus de Dyved (Myrddin Mereynum) qui était le barde de Gwennolus (Gwendoleu) seigneur de Carwinley dans le nord de la Bretagne. Lorsque Gwendoleu a été tué à la bataille d'Arderyd (Arthuret) vers 533 ou 576 (ou 573 selon les annales de Cambrie), Merlinus est devenu fou et est parti vivre en ermite dans la forêt de Caledonia (Kalydon dans le sud de l'Écosse).

Merlin et Morgane par Frank Schoonover de King Arthur , 1932
Merlin et Morgane par Frank Schoonover de King Arthur , 1932

Il délaissa sa femme Guendoloena (Gwendolyn) mais resta en correspondance avec sa soeur Ganieda (Gwendydd) qui deviendra une prophétesse comme lui. Son élève était le célèbre barde Thelgesinus (Taliesin) qui avait étudié en Bretagne armoricaine à l'ermitage de Gildas et avait même rapporté des nouvelles de la mystérieuse île des pommes (insula pomorum) gouvernée par Morgen (Morgane / Morgain) et ses 8 soeurs.

Selon Robert de Thorigny (au 12ème siècle) il y avait bien deux personnages appelés Merlin :

-Merlinus Ambrosius (= Merlin Ambroise, l'enfant prophète).

-Merlinus sylvester (= Merlin des bois, le fou Llailoken).

Les "Triades de l'Île de Bretagne" (Trioedd Ynys Prydein) rassemblées dans le "Livre Noir de Carmarthen" et le "Livre Rouge de Hergest" parlent aussi de Merlin (aprés 1115).

Ensuite Chrétien de Troyes (1135-1185) passe de l'histoire au Roman en ajoutant de nombreux chevaliers dans ses romans arthuriens. Par compte, il ne parle pratiquement pas de Merlin.

épée sword fond blanc 600

L'Assemblée des démons, conception de Merlin
La conception de Merlin d'après un manuscrit français attribué à Robert de Boron, XIIIe siècle

Robert de Boron écrit ensuite "Joseph d'Arimathie" vers 1160-1170, puis l'"Estoire dou Graal" vers 1186, ou il reparle de Merlin (celui qui est né d'une vierge). C'est lui qui dirige la Table Ronde et envoie les chevaliers chercher le Graal en Avalon. Cette fois le Graal est décrit comme étant le calice de la cène, et seul Galaad, le fils de Lancelot, arrivera à voir ce qu'il y a dedans.

Dans ce livre est introduit le personnage de Blaise qui est le confesseur de la mère de Merlin.

Howard Pyle ~ The Enchanter Merlin ~ The Story of King Arthur and His Knights by Howard Pyle ~ Charles Scribner’s Sons ~ 1903Vers 1190-1215 Robert de Boron écrit le Didot-Perceval ou l'on voit Merlin se retirer du monde avec son maître l'ermite Blaise (Bleidd en gallois et Bleiz en breton = "loup". Ce nom vient probablement du loup gris qui accompagnait Merlin dans sa retraite forestière selon la "Vita Merlinis"). Blaise écrit les textes que lui dicte Merlin.

Vers 1225-1228 est écrit la "Vulgate" qui regroupe l'"Histoire du Graal", "Merlin" et le "Lancelot en prose / Lancelot-Graal" (lui-même subdivisé en "Lancelot du Lac", "La quête du Saint Graal" et "La mort le roi Artu". Ce cycle est parfois considéré comme la traduction en prose d'un original latin du à Gautier Map (1137-1209).

Greg Hildebrandt - Merlin Calendar 1984 - 10Merlin y réapparaît (le fils du diable et d'une vierge). Dans sa prophétie, le combat des deux dragons ne symbolise plus la victoire des anglo-saxons sur les bretons mais celle d'Uther sur Vortigern. On apprend que Uther est né à Bourges et qu'il a combattu le roi Claudas de Bourges. Plus tard, Merlin fait couronner Arthur, crée les chevaliers de la table ronde et les envoie chercher le Graal (assiette dans laquelle Jésus a mangé).

Viviane et merlinFinalement Merlin est enfermé dans une tour d'air par la fée Viviane ( Nymenche ..), la Dame du Lac dont il est amoureux (et qui est la mère adoptive de Lancelot).. Quand à Morgane elle commence à devenir malfaisante envers Arthur et son épouse (qui s'était opposée à son amour avec un chevalier). Après sa mort, Morgane emportera le corps d'Arthur sur l’Île d'Avalon.

Dans la "Suite de Merlin" dans le "Cycle post-Vulgate" (vers 1245) qui développe un des textes de la Vulgate, on apprend que l'épée d'Arthur s'appelait "Escalibor" et qu'elle lui avait été donnée par la Dame du lac. On apprend aussi que Viviane, la Dame du lac, a protégé Arthur contre Morgane qui voulait le faire périr.

En 1270 Richard d’Irlande traduit les "Prophécies de Merlin".

Vers 1469, Sir Thomas Malory écrit "la morte d'Arthus". Il explique que le roi pêcheur qui garde le Graal s'appelle Pellam et qu'il a été blessé par Balin. Ce dernier avait été banni par Arthur pour avoir décapité la première Dame du lac (qui voulait sa tête et celle de l'envoyée de Morgane d'Avalon). On apprend que l'épée Excalibur avait été donnée par cette première Dame du lac à Arthur pour remplacer l'épée Caliburn qu'il avait cassée. Elle lui sera reprise à sa mort par Nimue, la nouvelle Dame du lac, qui emportera son corps à Avalon avec Morgane et les reines du Wasteland et de Northgales. Merlin_(illustration_from_middle_ages)Quand à Merlin il s'est retiré au Northumberland avec son maître et biographe Bleise. Il disparaîtra enfermé sous une pierre par Nimue ( la Dame du lac de Diane dans la forêt de Brosque en Bretagne armoricaine) dont il était amoureux.

Dans le "Huth-Merlin" ( continuation de la Post-Vulgate ) on reparle de Blaise, confesseur de la mère de Merlin, puis ami et biographe de Merlin. On dit aussi que Niviène a enfermé Merlin sous une pierre tombale. On parle aussi de Viviane et des femmes d'Avalon et on reparle de Balin qui a blessé Pellehan le roi pêcheur.

Lancelot du lac -1-

le roman de LancelotLancelot, ami d’Arthur et amant de Guenièvre.

Lancelot, est sans doute, le plus célèbre des chevaliers de la Table Ronde. Pourtant, il n'a pas dans les récits de Chrétien de Troyes un rôle particulièrement important. D'autres personnages tels que Keu, Mordred et même Gauvain, ont peu à peu été effacés au profit du principal héros du «  Lancelot-Graal » ( Vulgate ). Bien sûr, ce sont des récits comme Le Chevalier à la charrette, et avant : Erec (1160 ) où le chevalier est présenté comme le troisième plus valeureux chevalier d'Arthur, après Gauvain, et Erec ; donc, ce sont ces récits qui ont mis en valeur ce chevalier. Lancelot, est déjà connu chez un auteur allemand Ulrich von Zatzikhoven, auteur d'un Lanzelet qui date de la fin du XIIe s. On y retrouve Genièvre, mais pas d'amour coupable entre eux.

Guenièvre embrasse Lancelot (Lancelot du lac) 1470
Guenièvre embrasse Lancelot – (Lancelot du lac) 1470

C'est par Chrétien de Troyes, que Lancelot, devient le type du «  parfait amant, courtois, chevaleresque et extatique ». Il est l'homme entièrement habité par l'objet de son amour. La Quête, aussi, lui semble t-elle secondaire… Bien sûr, de par son 'péché', il n'obtiendra pas le Graal ( du moins, celui-ci …)

Hélas, les péripéties de la Mort Artu ( Post-Vulgate ~1230) montrent que l'obsession amoureuse de Lancelot ne connaît pas de répit, jusqu'à entraîner l'univers arthurien vers sa chute!

Quand Arthur avait voulu épouser Guenièvre, Merlin l'avait averti qu'elle provoquerait à la fois le salut et la perte de Bretagne.
Arthur se souviendra de la mise en garde, mais d'une façon ambiguë, il encourage Guenièvre a retenir Lancelot à la cour par tous les moyens. Il ferme les yeux sur l'adultère tant que celui-ci demeure discret, voire secret, mais se révolte lorsque cet adultère devient public et éclabousse son honneur.

Viviane et Lancelot la légende du roi arthur bnf
– Viviane et Lancelot bébé –  dans la légende du roi arthur: bnf

Lancelot ne connaît pas son origine royale. Pourtant, il est le fils de Ban de Bénoïc , roi de la Petite Bretagne et de la Gaule, et de la reine Elaine et aussi (important) descendante du lignage du Roi David..).

Le château familial de Trèbe, situé au milieu d'un marais ( un lac ) réputé imprenable fut toutefois incendié par un voisin. Le roi en mourut de chagrin laissant sa femme et ses enfants dans la détresse.

Prise de pitié devant l’égarement de la reine éplorée, la fée Viviane se saisit de l’enfant et plonge dans le lac pour l’emmener en son palais du mythique royaume d'Avalon. Le reine Elaine après la mort de son époux, et la perte de son enfant, devient la « Reine aux Grandes Douleurs »

Viviane

excalibr et la dame du lacLa fée Viviane est identifiée à la dame du lac. Elle donne l'épée Excalibur au roi Arthur, guide le roi mourant vers Avalon après la bataille de Camlann, enchante Merlin et éduque Lancelot du Lac après la mort de son père.

Le même personnage peut se nommer Viviane, Niniane, Nyneve ou Nimue.

* Viviane, vit dans la forêt, en compagnie de nombreux animaux féeriques, comme les dragons.

Viviane et Lancelot la légende du roi arthur bnfElle enlève le tout jeune Lancelot, après la mort de son père le roi Ban de Bénoïc. Elle l'emmène au plus profond d'un grand lac duquel il crut ne jamais pouvoir ressortir, ignorant qu'il s'agissait là du « passage » obligé pour rejoindre le royaume merveilleux et caché d'Avalon, l'île sacrée, ultime refuge de la tradition celtique.

Viviane enseigne les arts et les lettres à Lancelot, lui insufflant sagesse et courage. Elle fait de lui un chevalier accompli. Elle le mène alors à la cour d'Arthur, à Camelot, pour y être adoubé.

Brickdale, Eleanor Fortescue Viviane et Merlin* Selon de nombreuses variantes de la légende, Merlin succombe aux charmes de Viviane et elle lui demande de lui enseigner ses secrets. Merlin apprend à Viviane pratiquement tout ce qu'il sait. Finalement, Viviane, voulant en faire son « amant éternel », enferme Merlin dans une grotte, ou dans une tour…

Dans d'autres versions, c'est pour préserver sa virginité des assauts répétés du vieil enchanteur, que Viviane lui demande de l'initier à la magie. Dans le seul but de la conquérir, Merlin accepte, tout en sachant (grâce à son don prophétique) qu'elle causera sa perte. Viviane l'enterre vivant dans une tombe grâce à un enchantement (cf. le Lancelot en prose ou le Merlin Huth, romans du XIIIe siècle par exemple).tombeau-de-merlin NetBl

La tombe sera figurée par un cercle de pierres magiques dans d'autres versions.

Parfois, Viviane et Morgane s'affrontent, à l'aide de leur magie… Viviane protège Arthur, sa cour et l'idéal courtois et chevaleresque qu'il incarne, tandis que Morgane veut la perte de son frère et de sa belle-sœur, la reine Guenièvre (cf. le Lancelot en prose, le Merlin Huth et La Mort le roi Arthur par exemple).

Les fées

BnF - La légende du roi Arthur Les nombreuses demoiselles qui surgissent près des fontaines ou au détour des chemins sont une version courtoise des anciennes fées du folklore celtique.

BnF – La légende du roi Arthur 

Les nombreuses demoiselles qui surgissent près des fontaines 
ou au détour des chemins sont une version courtoise 
des anciennes fées du folklore celtique.

" À cette époque, on appelait fées les femmes qui s'y connaissaient en charmes et en enchantement ; et en ce temps-là, il y en avait beaucoup plus en Grande-Bretagne que dans les autres pays. Le livre des histoires dit qu'elles connaissaient la valeur efficace des paroles, et les propriétés des pierres et des herbes, grâce à quoi elles conservaient jeunesse et beauté et disposaient d'autant de richesses qu'elles le décidaient. Et cela commença au temps de Merlin, le prophète des Bretons, qui possédaient toute la science qui peut venir des diables, et une partie de celle qui vient de Dieu. De ce fait, il était grandement redouté des Bretons, et si honoré que tous l'appelaient le saint prophète. Cette demoiselle dont parle le conte devait toute sa science en matière de magie à Merlin, et elle l'avait acquise par ruse. "

Lancelot du Lac, roman du XIIIe siècle

feeriebroceliandeCes femmes-fées aux pouvoirs étranges, les chevaliers en quête d'aventures les rencontrent dans les forêts obscures et profondes, mais aussi au cour des châteaux qui se dressent sur leurs routes. Bénéfiques ou malicieuses, elles dissimulent souvent leur nature sous les traits d'une vierge en détresse afin d'éprouver la bravoure et la vertu des chevaliers.

Les fées dans la légende arthurienne, apparaissent nommément avec les demi-soeurs ( ou les soeurs ) d'Arthur… Leur nombre varie, on trouve Morgane, la plus connue, mais aussi Anna, Elaine et Morcades. Parfois l'une d'elle commet l'inceste avec Arthur et donne naissance à Mordred, mais l'identité de la mère de Mordred varie d'une version à l'autre : c'est Anna chez Geoffroy, et son père est le roi Loth ( donc pas d'inceste..), Morcades dans la Vulgate, et chez Malory ; et Morgane dans de nombreuses réécritures modernes….

Brickdale, Eleanor Fortescue Enid, Guinevere, et VivianeCes sœurs sont des fées : elles appartiennent au monde du merveilleux, et non à celui de la cour. Morgane, la fée est à rapprocher de la Morrigan ( la reine noire )… Le nom de beaucoup de fées arthuriennes finit par la syllabe – ane.. ( anas : canard …) .. A rapprocher du culte des déesses « oiselles » connu en occident, ainsi l'Ana celtique ( Sainte-Anne )… Cette fée est donc démultipliée en plusieurs personnages, elle est une fée-oiseau, tantôt grue sous le nom d'Ygerne, tantôt canne ( Morgane, Viviane, ), tantôt corbeau ( Morrigan ), tantôt cygne …

Pavel Tatarnikov Morgane, Fées et Lancelot (1)La rencontre avec les fées, dans la légende arthurienne, se réalise dans un antagonisme entre l’ancienne tradition matriarcale païenne, et la nouvelle tradition patriarcale chrétienne. Le pays des fées est fondamentalement d’essence matriarcale. Ainsi, en témoigne la Dames du Lac, qui donne l’Épée au roi Arthur. Le plus souvent non mariées, elles séduisent et maintiennent leur souveraineté sur les mortels valeureux, qu'elles choisissent.

Les fées deviennent, avec la christianisation, des sorcières, des guérisseuses…