Archives pour la catégorie Cycle athurien

Le Roi Arthur et la Légende Arthurienne

le Roi Arthur

Ce personnage a donné son nom aux légendes arthuriennes, dont le succès a été immense dès le Moyen Âge. Le roi Arthur brasse quantité d’histoires…Excalibur, l'épée du Roi Arthur

Roi chevalier, défenseur de son royaume contre les Saxons, propriétaire de la légendaire Excalibur, protégé de l’enchanteur Merlin, Arthur est aussi le fruit d’un adultère, un mari trompé, un ami trahi et un frère incestueux. Une figure héroïque et tragique, donc.

Mais, Arthur a-t-il existé ?

Howard Pyle Roi Arthur of Britain

 

Ci-dessous, des exemples d’articles – parmi nombreux autres sur ce site – sur le thème du  » Roi Arthur et la légende arthurienne  »… Chaque article, peut vous conduire à d’autres articles, pour le prolonger… Bonne Quête… !

 

épée 20

Tout sur le Roi Arthur | La Quête du Graal

La légende du Roi Arthur. | La Quête du Graal

L’histoire du mythe du Roi Arthur -1/4 – | La Quête du Graal

La mort du Roi Arthur | La Quête du Graal

Camelot, le château du Roi Arthur. -1/2- | La Quête du Graal

Femmes et le Roi Arthur | La Quête du Graal

T. H. White: La Quête du Roi Arthur | La Quête du Graal

Les personnages de la légende arthurienne | La Quête du …

Les origines de Lancelot du Lac | La Quête du Graal

Graal | La Quête du Graal

Le roi Arthur et les géants. -2/2- | La Quête du Graal

frise épée 10

Les Chevaliers de la Table Ronde

Les chevaliers de la Table ronde constituent un ordre légendaire au service du mythique roi Arthur que ce dernier a chargé de mener la quête du Graal et d’assurer la paix du royaume.Morgan M.969 Bible with prologues. F. 346v-2 1275-1299, France - Chevalier à cheval de face

La première trace écrite de la légende des chevaliers de la Table ronde se trouve dans le Roman de Brut écrit par le poète normand Wace en 1155. Dans la littérature française, les œuvres de Chrétien de Troyes à la fin du XIIe siècle auront une influence majeure sur la diffusion de la légende arthurienne.

La symbolique de la Table ronde a évolué au cours des siècles avec notamment l’incorporation de thèmes chrétiens comme la quête du Graal.

The Seven Champions ill. Norman ault Chevalier délivre une dameCes chevaliers exemplaires représentent l’idéal de la chevalerie médiévale. Cela ne les empêche pas d’avoir leurs particularités et d’illustrer, chacun à leur façon, un aspect de l’âme humaine.

Certains n’apparaissent que dans des épisodes bien précis ; Gauvain, Yvain, Perceval ou Galaad y jouent alors un rôle de premier plan… Lancelot, très populaire, est le héros de très nombreuses histoires. Chevalier tourmenté et amoureux, c’est un personnage qui a une très grande force romanesque et les auteurs n’ont pas hésité à explorer toutes les facettes de son destin tragique.

épée sword fond blanc 600

 

 

Chevaliers de la table ronde détail

 

Accolon est l’amant de la Fée Morgane. Il est l’ennemi du Roi Arthur après un court temps chevalier de la Table ronde.

Medieval Manuscript Images, Pierpont Morgan Library, Noms, armes et blasons des chevaliers de la Table Ronde. MS M.16 fol. 40r Yvain l'Avoutre (azure, a pale or)Agravain dit l’Orgueilleux est un des dénonciateurs des relations entre Lancelot et Guenièvre ; il est tué par Lancelot pour cela…

Bedivere est connétable, et l’un des premiers et plus proches conseillers du Roi Arthur ; il est celui qui rend Excalibur à la Fée Viviane (selon les sources, c’est soit lui soit Girflet).

Medieval Manuscript Images, Pierpont Morgan Library, Noms, armes et blasons des chevaliers de la Table Ronde. MS M.16 fol. 23r Galahad (argent, a cross gules)Bohort l’exilé achèvera la quête du Graal avec Galaad et Perceval ; un des meilleurs chevaliers de la Table ronde. Cousin de Lancelot.

Calogrenant est le cousin d’Yvain

Erec est l’un des plus grands chevaliers de la Table Ronde après Gauvain, fils du roi Lac, époux de la belle Enide.

Medieval Manuscript Images, Pierpont Morgan Library, Noms, armes et blasons des chevaliers de la Table Ronde. MS M.16 fol. 31v Hector des Mares (argent, three bends gules, over all a sun azure)Galahad ( Galaad) le Pur, vainqueur de la quête du Graal avec Bohor et Perceval ; le seul à pouvoir regarder à l’intérieur de la coupe (mais il le paie de sa vie) ; le plus jeune chevalier de la Table ronde ; le seul assez pur pour s’asseoir sur le siège périlleux sans en être englouti ; trouve l’épée de Salomon. Il est le fils de Lancelot et d’Ellan (ou Élaine de Corbenic, château renfermant le Graal), fille du roi pêcheur Pellès, gardien du Graal, ayant pris l’apparence de Guenièvre…

Medieval Manuscript Images, Pierpont Morgan Library, Noms, armes et blasons des chevaliers de la Table Ronde. MS M.16 fol. 26v Lancelot (argent, three bends gules)Galessin – Duc D’Orcanie – Fils de Élaine et de Nautre, roi de Garlot. Il est donc le neveu du roi Arthur et le cousin direct de Gauvain, Yvain et Mordred.

Gareth (Gaheriet). Surprenant sa mère Morgause au lit avec Lamorak, il les tue tous les deux ; se fait tuer par Lancelot fils de Lot d’Orcanie et Morgause. Il est le frère de Gauvain, Gaheris et Agravain ; cousin d’Yvain et Mordred .

Noms, armes et blasons des chevaliers de la Table Ronde. MS M.16 fol. 8r Bohort Roi de Gaunes (argent, semi of stars sable, three bendlets gules)Gauvain (Gawain ) : le meilleur des chevaliers de la Table ronde ; il se bat pour Arthur mais se fait tuer par Lancelot. Il est le fils de Lot d’Orcanie et Morgause ; frère de Gareth, Gaheris et Agravain ; cousin d’Yvain et Mordred ; neveu du Roi Arthur.

Girflet, celui qui rend Excalibur à la Fée Viviane (selon les sources, c’est soit lui soit Bedivere) fils de Do ; cousin de Bedivere et de Lucan

Medieval Manuscript Images, Pierpont Morgan Library, Noms, armes et blasons des chevaliers de la Table Ronde. MS M.16 fol. 33r Keu (azure, two keys argent addorsed)Hector des Mares : fils du roi Ban de Bénoïc et de la Dame des Marais (la fille d’Agravadain, le seigneur des Marais) ; demi-frère de Lancelot du Lac ; neveu paternel du roi Bohort de Gaunes ; cousin de Bohort et de Lionel.

Keu (Kai, Kay, Key ) : Il est connu pour occuper le poste de sénéchal de Camelot. Très souvent mis de côté dans les contes chrétiens, il n’y n’apparaît que rarement. Il occupe une place scénaristique plus importante dans les légendes galloises, ou il est parfois vu comme un tueur de géants à la suite de ses combats contre des géants comme le monstre Caht Palug, Warach, mais aussi lorsqu’il aide Bedivere et Arthur à vaincre le géant du mont Saint-Michel. Il est le fils d’Antor ; frère adoptif du Roi Arthur et sénéchal à la suite d’une promesse faite au père de Keu qui l’a élevé, fréquemment associé avec Bedivere ; un des premiers personnages à figurer dans l’entourage du Roi Arthur ; difficilement toléré par la cour de Camelot pour sa violence et son manque de courtoisie…

Medieval Manuscript Images, Pierpont Morgan Library, Noms, armes et blasons des chevaliers de la Table Ronde. MS M.16 fol. 37v Sagremor le Desreez (sable, two stars or, a quarter argent, one star sable)Lamorak est le troisième meilleur chevalier du monde ; il a deux fins selon les sources : tué par Gareth le trouvant dans le lit avec Morgause et tué par Mordred alors qu’il se préparait pour la quête du Graal. Il est le fils de Pellinore ; frère de Tor, Agloval, Perceval, Dornar et Dandrane ; oncle de Lohengrin, le chevalier au cygne.

Lancelot du Lac, est le chevalier blanc emporté – bébé- par la Fée Viviane, la Dame du Lac, dans un lac… Sauveur de Guenièvre, il est trompé par Ellan avec qui il conçoit Galahad ; le meilleur chevalier du monde et l’égal de Gauvain dans la Table ronde ; il tue Gareth, Agravain puis Gauvain pour Guenièvre. Il est le fils du roi Ban de Bénoïc ; demi-frère de Hector ; neveu du roi Bohort de Gaunes ; cousin de Bohort et de Lionel ; père de Galahad.

Medieval Manuscript Images, Pierpont Morgan Library, Noms, armes et blasons des chevaliers de la Table Ronde. MS M.16 fol. 8v Karados (azure, a crown argent)Léodagan de Carmélide est le père de la Reine Guenièvre.

Lionel est le fils du roi Bohort de Gaunes ; frère de Bohort ; neveu paternel du roi Ban de Bénoïc ; cousin de Lancelot et de Hector

Lohengrin est le fils de Perceval.

Noms, armes et blasons des chevaliers de la Table Ronde. MS M.16 fol. 11r Léodegan (sable, a lion or, armed and langued gules)Méléagant est chevalier de la Table ronde puis ennemi de celle-ci – hormis la puissance, c’est le négatif de Lancelot : vaniteux, orgueilleux, enlevant la Reine Guenièvre au lieu de la séduire, méprisant envers le Roi Arthur et rebelle envers son père. Il est le fils du roi Baudemagus du royaume de Gorre.

Mordred (Modred, Mordret, Medrawt ) est le grand ennemi du Roi Arthur après un bref temps chevalier de la Table ronde ; ténébreux, traître, fourbe, perfide et sournois, il n’obéit pas aux règles de la chevalerie ; détesté par les chevaliers mais séduisant pour les femmes, il courtise les dames même déjà mariées ; faisant des envieux, il est à l’origine des tromperies conjugales de la cour et des combats entre chevaliers ; il tue Lamorak alors que celui-ci se préparait pour la quête du Graal. Il est le fils du Roi Arthur ou de Lot d’Orcanie et de Fée Morgane ou Morgause, père de Melehan…

Il tue son père, et blessé meurt avec lui … Ce sera la fin de la Table Ronde .. !

Medieval Manuscript Images, Pierpont Morgan Library, Noms, armes et blasons des chevaliers de la Table Ronde. MS M.16 fol. 6v CalinanPalamède est le rival puis le compagnon de Tristan.

Perceval (Peredur (gallois), Percival, Parzival, Parsifal ) le Gallois est vainqueur de la quête du Graal avec Bohort et Galaad. Il est le fils de Pellinore ; frère de Tor, Agloval, Dandrane, Lamorak et Dornar ; père de Lohengrin, le chevalier au cygne.

Tristan ( Tristran, Tristam, Tristram Tristan de Lyonesse) est l’époux d’Iseut aux mains blanches et – surtout – l’amant d’Iseut la blonde ; le deuxième meilleur chevalier du monde fils du roi Melioda de Liories et d’Elisabeth, sœur du roi Marc de Cornouailles.Medieval Manuscript Images, Pierpont Morgan Library, Noms, armes et blasons des chevaliers de la Table Ronde. MS M.16 fol. 12r Yder (gules, three lion heads or, langed sable)

Yvain ( Owen (gallois)) – Le chevalier au lion – est l’un des meilleurs chevaliers de la Table ronde ; banni par Arthur ; fidèle au roi et aux quêtes ; accompagné d’un lion. Il est le fils de la Fée Morgane et du roi Urien ; cousin de Gauvain, Gareth, Gaheris, Agravain et Calogrenant.

frise épée 10

  • Bedivere, Gauvain et Keu sont les plus anciens personnages associés à Arthur.Medieval Manuscript Images, Pierpont Morgan Library, Noms, armes et blasons des chevaliers de la Table Ronde. MS M.16 fol. 69r Armond (or, a griffin vert, beaked and armed argent)
  • Bien que plus nombreux au début de la quête, seuls les trois chevaliers Perceval, Bohort et Galaad atteignent le château Corbenic dans lequel se trouve le Graal. Perceval est le premier chevalier mentionné dans la chronologie, mais il est voilé par Galaad, mentionné plus tard comme le seul chevalier ayant pu voir l’intérieur du calice, honneur qu’il paie de sa vie. Perceval est connu dans la quête pour ne pas avoir posé la question sur le Graal qui aurait sauvé les vies de Pellès, le roi pêcheur, et d’un autre roi, tous deux gardiens de l’objet mythique de la légende arthurienne.

épée 20

Ci-dessous, des exemples d’articles – parmi nombreux autres sur ce site – sur le thème des  » Chevaliers de la Table Ronde  »… Chaque article, peut vous conduire à d’autres articles, pour le prolonger… Bonne Quête… !

La Légende des chevaliers de la Table Ronde – résumé – 1/9

L’admission de Sir Tristan parmi les chevaliers de la Table …

Le Roi Arthur et des Chevaliers de la Table Ronde » illustré …

Yvain | La Quête du Graal

Qui est Sir Galahad, ou Galaad ? | La Quête du Graal

Lancelot ou Le chevalier à la charrette – Chrétien de Troyes …

Lancelot | La Quête du Graal

Tristan | La Quête du Graal

Mordred | La Quête du Graal

Camelot | La Quête du Graal

Chrétien de Troyes | La Quête du …

Les Femmes dans la Légende Arthurienne

Laudine's RingDans la société arthurienne, la femme correspond à l’image fantasmée de l’idéal courtois, c’est le cas de la reine Guenièvre… Cependant, la plupart des femmes de la légende sont très éloignées de l’image lisse et épurée de l’héroïne courtoise : la fée Morgane, la dame du Lac, Laudine ou encore la servante Lunette sont des femmes puissantes, intelligentes et actives. Souvent dotées de pouvoirs magiques, elles interviennent dans l’ombre, prennent des décisions et sont maîtresses de leur destin…sandrinegestin-MORGANE-peinture-plat-1

L’héroïne courtoise est souvent une demoiselle en détresse… A l’opposé, pourtant, Morgane représente la femme de l’  »ancien monde » païen, mais elle ne connaît aucune relation amoureuse heureuse et – pareillement – Viviane, la dame du Lac entretient avec Merlin une relation d’égal à égal qui échappe complètement aux codes de la courtoisie. Ces femmes sont de plus en plus marginales et restent loin de la société des hommes dont elles ne respectent pas les règles.

  • Ygraine est la mère biologique d’Arthur, qu’elle conçoit avec Uther qui a pris l’apparence de Gorlois( l’époux d’Ygraine)  grâce à l’enchantement de Merlin, en lui promettant de lui donner son enfant (Arthur)…Uther et Ygraine' du roi Arthur et ses chevaliers illustrés par Frank Godwin

Et, Ygraine est aussi mère de Viviane, Élaine, Morgane et Morgause avec son mari, le duc de Cornouailles, Gorlois de Tintagel, et involontairement la mère d’Arthur avec Uther Pendragon (sous l’enchantement de Merlin)

  • Guenièvre est donc l’un des personnages de la légende arthurienne qui a le plus évolué au fil des siècles. Elle passe de la femme-fée mystérieuse des premiers temps, pour devenir la femme qui trompant le Roi Arthur avec Lancelot, provoque la chute du royaume…

GuenièvreLa reine Guenièvre est l’un des personnages récurrents de la légende du roi Arthur, c’est à dire qu’elle est présente aux côtés du roi dans tous les récits de la Table Ronde. Mais c’est surtout dans le roman de Chrétien de Troyes intitulé Lancelot, le Chevalier de la Charrette qu’elle a un rôle important. Dans ce livre, Guenièvre se fait enlever par un seigneur félon nommé Méléagant. Ce dernier l’emmène dans son royaume, une contrée étrange et très difficile d’accès où se produisent parfois des phénomènes étranges. Lancelot se lance bien entendu à sa recherche, mais pour la délivrer, il devra accomplir un véritable parcours initiatique fait de sacrifices et d’épreuves. Parmi ces épreuves, on peut citer notamment le fameux trajet en charrette, source d’une terrible humiliation pour un chevalier, et la traversée du pont de l’épée, la tranchante frontière qui sépare le royaume de Logre du royaume de Méléagant.

  • Avalon Camelot King Arthur Viviane, the Lady of the Lake - Illustrator Zephir ElphViviane a des relations avec Merlin, dont elle sera même la maîtresse, et qui lui enseigne la magie. On l’appelle « fée Viviane » ou « la Dame du Lac ». Elle transmet son savoir à Morgane et emporte Lancelot du Lac avec elle au plus profond du vaste lac lorsqu’il est encore bébé, à la mort du père de Lancelot, Ban de Bénoïc.
  • Morgause est la mère de Mordred avec Arthur. C’est la femme de Lot d’Orcanie et la mère de Gauvain, Gareth (Gaheriet), Gaheris (Guerrehet), Agravain et de Mordred avec Arthur, envoyée par Morgane. Elle élève Mordred dans la haine de son père, le roi Arthur.
  • Morgane devient fée après sa grande sœur Viviane. La fée Morgane est souvent considérée comme une fée maléfique, au contraire de son rôle dans le roman Les Brumes d’Avalon de Marion Zimmer Bradley. Elle est la maîtresse d’Accolon et ennemie de son demi-frère Arthur. Elle aurait d’abord été avec son demi-frère Arthur puis son ennemie. Elle fait se battre Accolon avec Arthur. Elle fait une copie d’Excalibur qui appartient à Arthur, donne l’original à Accolon et la copie à Arthur, mais c’est Accolon qui est tué. Avec le roi Urien, elle a Yvain. Si c’est elle qui est la mère de Mordred avec son demi-frère Arthur, Yvain est le demi-frère aîné de Mordred.

La reine Élaine est l’épouse du roi Ban de Bénoïc, mère de Lancelot, grand-mère de Galahad, sœur d’Evaine qui est la femme du frère de son mari.

Ci-dessous, des exemples d’articles – parmi nombreux autres sur ce site – sur le thème des  » Femmes dans la légende arthurienne  »… Chaque article, peut vous conduire à d’autres articles, pour le prolonger… Bonne Quête… !

frise épée sword fond blanc 600

Femmes et le Roi Arthur | La Quête du Graal

Guenièvre: la femme convoitée – 1/3 – | La Quête du Graal

La dame, le chevalier et l’amour courtois. -1/2- | La Quête du …

Idylles du Roi – Viviane – | La Quête du Graal

La Dame du lac | La Quête du Graal

Morrigan | La Quête du Graal

Morgane | La Quête du Graal

Elaine | La Quête du Graal

L’épée… Perceval

L’armure, les armes, l’épée, sont présents dès le début de la quête de Perceval. Ils sont même les éléments déclencheurs et le premier souci du jeune habitant de la « gaste forêt », c’est Chevalier.jpgd’acquérir ce dont il ignore l’usage …   » Sur ma foi je m’en vais demander au roi cette armure belle et neuve. Au diable qui en cherche une autre.  »

L’épée représente directement la bravoure et la puissance. Pourtant, elle est à ‘ double tranchant ‘, de par sa dimension destructrice…
Elle peut, également, se rapporter à la justice, en séparant le bien du mal. Elle devient l’un des symboles de la ‘ guerre sainte ‘ , c’est à dire d’une guerre intérieure, évoquée aussi par l’épée apportée par le Christ ( Mat. 10,34 ).

dame_lac-2.jpgPerceval, deviendra le Chevalier Vermeil, mais il ignore tout de l’esprit de la chevalerie, et il aura bien du mal à défaire et s’approprier cette nouvelle peau; alors que lié encore à sa mère, il ne se sépare pas de sa tunique de chanvre à laquelle il prête nombreuses vertus … Perceval n’est pas conscient du but de sa quête ..!

Nous avons tous à découvrir, qui nous sommes réellement… Cette confiance, cette Foi, alors que nous ignorons jusqu’au but réel, est le plus souvent engagée sur des malentendus … A corriger, lors de la Quête, lors du Chemin…

Cette confiance, est portée par d’autres personnes que nous. Le roi pêcheur fait don à Perceval d’une épée et lui signifie le caractère exceptionnel de sa personne…!  N’est ce pas également, le message porté par quelques  »maîtres », pour chacun de nous …?

Lancelot ou le chevalier à la charrette – Chrétien de Troyes

LanGauvain et Hector arrivent devant l'ïle Perdue, où Lancelot est emprisonné dans une tourcelot ou le chevalier à la charrette est le troisième roman de Chrétien de Troyes, écrit à la fin du XII°s, à la demande de Marie de Champagne. Le roman ne comportait pas de titre à l’origine.

 Lancelot est le chantre de l’amour courtois. Ce sera d’ailleurs sa plus grande faiblesse, ce qui nous le rend d’autant plus attachant. Son amour est sans limite pour la reine Guenièvre, l’épouse du roi Arthur, son suzerain. Il oublie souvent l’objet de sa quête pour se soumettre à tous les caprices de sa dame.La reine Guenièvre interroge Lancelot sur ​​son amour pour elle

Par étourderie, il se retrouve dans les situations les plus embarrassantes qui soient pour un homme de son rang.
Un jour, un chevalier inconnu enlève la reine et l’emmène dans un pays d’où nul ne revient. Le preux chevalier ne pense plus qu’à délivrer la belle captive. Pour l’amour de la reine, il est prêt à accepter la pire humiliation: monter dans une charrette. Celle-ci appartenait à un nain qui disait connaître le lieu où se trouvait la reine disparue.
mus0075
On comprend mieux le titre donnée à ce roman en vers octosyllabiques. En effet, un proverbe de l’époque disait: « Quand charrette rencontreras, fais-toi le signe de croix afin qu’il ne t’arrive pas malheur« . Celle-ci était réservée aux félons, aux meurtriers ou aux voleurs. Lancelot savait en tout état de cause que cela lui couterait cher et qu’il allait y laisser une bonne partie de sa réputation de chevalier. De ce fait, il hésitera un court instant avant d’y monter, ce qui lui sera reproché assez vertement par la reine dont les exigences courtoises sont démesurées. Pour elle, il a failli aux règles courtoises en hésitant puisque la vie de sa dame était en danger.Lancelot ou le chevalier à la charrette est le troisième roman de Chrétien de Tr
La personnalité attachante, mais néanmoins complexe, de Lancelot n’a pas échappé aux successeurs de Chrétien de Troyes. En effet, si personne n’a songé à reprendre le personnage d’Erec, chevalier attachant également par ses faiblesses (n’oublie -t-il pas ses devoirs de chevalier pour une belle jeune fille?), beaucoup se sont attachés à compléter le personnage de Lancelot, devenu ainsi le chevalier le plus connu de la table ronde.
lancelot-et-vivianeDès le début du XIII°s, on lui imagine une enfance féérique dans le palais de Viviane, au fond d’un lac.
On le rattache également à la quête du Graal (qui n’intéressait pas encore Chrétien lors de l’écriture du Lancelot) en le faisant père de Galaad, le chevalier le plus pur qu’il soit. Il fait également partie des trois chevaliers désignés pour rencontrer le Graal et en percer son mystère.
Ce roman, avec l’accord de Chrétien, sera fini par un clerc, Godefroi de Lagny. Ainsi, il est dit, à la fin du texte:
« Seigneurs, si j’en disais davantage,
Je dépasserais l’étendue de mon sujet,
C’est pourquoi je vais mettre un terme à mon travail;
Ici même s’arrête le récit.
Godefroi de Leigni, le clerc,
A terminé La charrette;
Que nul ne songe à le blâmer
S’il a continué Chrétien,
Car il l’a fait avec l’approbation
De Chrétien, qui commença l’œuvre:
Lui est responsable de tout ce qui suit
Le moment où Lancelot fut emmuré,
C’est-à-dire jusqu’à la fin du conte.
Voilà son œuvre à lui; il ne veut rien y ajouter,
Ni retrancher, par crainte d’endommager le conte.
Lancelot et l'Humiliation de la Charrette (enluminure, vers 1475) qui a donné le fameux titre Le Chevalier à la Charrette.
Voici un extrait de l’épisode de la charrette:
Le Chevalier, à pied et sans lance,
S’avance vers la charrette
Et voit sur les limons un nain
Qui, en bon charretier, tenait
Dans sa main une longue baguette.
Et le Chevalier dit au nain:
Nain, fait-il, pour Dieu, dis-moi tout de suite
Si tu as vu par ici
Passer ma dame la reine.
Le nain perfide et de vile extraction
Ne voulut point lui en conter des nouvelles,
Mais se contenta de dire: Si tu veux monter
Sur la charrette que je conduis,
D’ici demain tu pourras savoir
Ce qu’est devenue la reine.
Sur ce, il a maintenu sa marche en avant
Sans attendre l’autre l’espace d’un instant.
Le temps seulement de deux pas
Le Chevalier hésite à y monter.
Quel malheur qu’il ait hésité, qu’il eût honte de monter,
Et qu’il ne sautât sans tarder dans la charrette!
Cela lui causera des souffrances bien pénibles!
Mais Raison, qui s’oppose à Amour,
Lui dit de bien se garder de monter;
Elle l’exhorte et lui enjoint
De ne rien faire ni entreprendre
Qui puisse lui attirer honte ou reproche.
Ce n’est point dans le cœur mais plutôt sur les lèvres
Que réside Raison en osant lui dire pareille chose;
Mais Amour est dans le cœur enclos
Lorsqu’il lui ordonne et semonce
De monter sans délai dans la charrette.
Amour le veut, et le Chevalier y bondit,
Car la honte le laisse indifférent
Puisqu’Amour le commande et veut.
Et messire Gauvain se met à la poursuite
De la charrette en galopant,
Et lorsqu’il y trouve assis
Le Chevalier, il s’en étonne beaucoup;
Alors il dit au nain: Instruis-moi
Au sujet de la reine, si tu sais le faire.
Le nain dit: Si tu te détestes autant
Que ce Chevalier assis ici,
Monte aec lui, si cela te convient,
Et je t’emmènerai avec lui.
Quand messire Gauvain l’eut entendu,
Il jugea qu’accepter la proposition serait insensé
Et il dit qu’il n’y monterait point,
Qu’échanger son cheval contre la charrette
Serait n échange par trop infâme.
Mais où que tu veuilles aller
J’irai là où tu iras.
Si bien qu’ils se mettent tous les trois en route,
L’un d’eux à cheval, les deux autres sur la charrette,
Et ensemble ils gardèrent le même chemin.
À l’heure des vêpres, ils atteignirent un château,
Et sachez que ce château
Était fort puissant et beau.
Ils entrent tous les trois par une porte.
La vue du Chevalier que le nain transporte
Dans la charrette frappe les habitants d’étonnement,
Mais ils ne cherchent nullement à se renseigner davantage;
Tous se mettent à le conspuer,
Grands t petits, vieillards et enfants,
Par les rues, en poussant des huées;
Le Chevalier entendit ainsi dire
À son sujet de viles injures et des paroles de mépris.
Tous demandent: À quel martyre
Ce Chevalier sera-t-il condamné?
Sera-t-il écorché vif ou pendu,
Noyé ou brûlé vif sur un bûcher d’épines?
Dis-le-nous, nain, dis, toi qui le traînes ainsi,
De quel forfait fut-il trouvé coupable?
L’a-t-on jugé pour vol? Serait-ce un assassin
Ou est-il le vaincu d’un combat judiciaire?
Et le nain garde un silence absolu,
En ne répondant ni une chose ni l’autre.
Il conduit le Chevalier là où il sera hébergé,
Et Gauvain suit de près le nain
Qui se dirige vers une tour, laquelle, de plain-pied
Avec la ville, se trouvait à la limite de celle-ci.
Au-delà il y avait des près,
Tandis qu’en face la tour s’élevait
Sur la cime d’un rocher gris,
Haut et taillé à pic.
Derrière la charrette, toujours à cheval,
Gauvain pénètre dans la tour.
Dans la salle, ils ont rencontré, élégamment mise,
Une demoiselle
Dont la beauté n’avait pas de rivale au pays;
Et ils voient s’approcher deux pucelles
Avec elle, gentes et belles.
Dès qu’elles virent
Messire Gauvain, elles lui firent
Un accueil joyeux et le saluèrent;
Et elles voulurent s’informer du Chevalier:
Nain, quel crime ce Chevalier a-t-il commis
Que tu conduis là comme s’il était impotent?
Il ne veut leur offrir aucune explication,
Mais se contente de faire descendre le Chevalier
De la charrette, et puis s’en va;
On ne sut point où il alla.

Source:  , une passionnée par la littérature, et notamment la littérature médiévale…

 

Alan Lee – Illustrateur -1/3-

Alan Lee 00Alan Lee est né en 1947. Il a grandi à Londres, où il a étudié l’art graphique et design. Très jeune, enchanté par le mythe et le folklore, il se tourne vers l’ illustration du livre – en suivant les traces d’Arthur Rackham, Charles Robinson et Edmund Dulac, maîtres illustrateurs du XIXe siècle.

Alan travaille comme illustrateur à Londres jusqu’au milieu des années 1970, puis il déménage à Dartmoor avec d’ autres artistes comme Marja Lee Kruyt (à qui il a été marié pendant de nombreuses années) et Brian Froud.

Dartmoor

À la demande de Ian Ballantine, Alan et Brian créé le livre Faeries , inspiré par les paysages de la campagne de Dartmoor. : c’est un best- seller,…

Alan Lee - Merlin Dreams

Ensuite, il illustre :

Lavondyss par Robert Holdstock, The MabinogionCastlesMerlin Dreams

Plus tard, Alan Lee se passionne pour les œuvres de J. R. R. Tolkien ; à l’occasion du 100e anniversaire de la naissance de l’écrivain, il illustre les couvertures des rééditions du Seigneur des anneaux et de Bilbo le Hobbit, ainsi que le calendrier Tolkien 1993.

The Wandering of Odysseus by Alan Lee

Ensuite, il s’attaque à deux grands classiques : l’illustration de l’Iliade et l’Odyssée respectivement en 1993 et 1995.

Toujours passionné par Tolkien, il accepte de travailler avec John Howe sur le film de Peter Jackson : la trilogie du Seigneur des anneaux, et il y illustrera les objets, les décors, et comme le dit Brian Sibley « lui et John Howe donneront le look du film et matérialiseront la vision de Peter Jackson ».

Alan lee cahiers croquis Seigneur des anneaux - 2

Alan Lee Web site

Alan Lee Wikipedia Français

Biographie Alan lee

Interview sur Bookreporter

Interview sur son travail d’illustrateur

Une autre interview

Alan Lee, une rencontre

Alan Lee gandal11

alan_lee_camelot

Arthur and Owain Playing Gwyddbwyll Alan Lee Illustration, 1984 Alan Lee Chevalier The Mabinogian
Alan Lee Culhwch and Olwen inspiration-of-medieval-language-literature-romance-tropes-in-22the-mabinogion22-22gereint-son-of-erbin22-by-alan-lee

Carbonek - Castle of the Holy Grail by Alan Lee

alan lee Dame à cheval oiseaux illustration for the collection of Welsh legends, The Mabinogion.

Arthurian Legends - Alan Lee - The Tower of Annowreala n_lee_castles_the tower of annowre

Alan lee - Le pont de l'épée

Alan lee Chateau 2

Elaine, ou la dame de Shalott

Selon les auteurs, Elaine d’Astolat, peut aussi s’appeler la Dame de Shalott, ou la Demoiselle d’Escalot.

shalott 7
John Williams Waterhouse « I am half-sick of shadows » said the Lady of Shalott (« Comme je suis lasse des ombres » dit la Dame de Shalott)

Dans l’un des poèmes les plus populaires de Tennyson (1) , et que les préraphaélites ont aimé représenté, Elaine, fille de Bernard d’Astolat, est la belle damoiselle qui aime Lancelot d’un amour non partagé. D’après la légende, Elaine ne peut pas regarder directement le monde extérieur, elle regarde par le truchement d’un miroir et tisse ce qu’elle y voit sur une tapisserie, qui va plus tard lui servir de linceul. La malédiction de la dame de Shalott, tient à ce qu’elle préfère fuir la vérité, au travers d’un miroir qui modifie la réalité : elle admire un Camelot idéalisé, où siège un Lancelot qui lui préfère Guenièvre… Quand, finalement, elle regarde le vrai Lancelot par la fenêtre : elle n’a plus qu’à subir la malédiction, et se laisse périr de langueur…

shalott egley
William Maw Egley ( 1826 – 1916) était un artiste britannique de l’époque victorienne.

Dans la Queste del Saint Graal ( Vulgate ) apparaît le personnage de Galaad, fils de Lancelot.

Brickdale, Eleanor Fortescue Elaine

Eleanor Fortescue Brickdale

Anglais  1871-1945

Elaine est la fille de Pellès, le Roi Pêcheur, gardien du Saint Graal. Lorsque Lancelot arrive au château du Graal, il est victime d’un enchantement qui lui fait croire qu’Elaine est Guenièvre. Ils conçoivent Galaad durant la nuit. 

Dans le « Mort Artu » (Lancelot-Graal -1230-), Elaine tente de convaincre Lancelot, par la ruse, de porter ses couleurs au tournoi, et elle lui déclare hardiment sa flamme. Elle y est dépeinte comme une femme volontaire et obstinée, ce qui rend le récit très favorable à Lancelot, qui a su trouver la force de résister à ses charmes et à ses avances.

frise celte

Sir Lancelot and Elaine lancelot et Elaine 15
Elaine The Fair (c. 1911), illustrating Tennyson’s Idylls of the King - William Ladd Taylor Elaine de Astolat Lancelot donne son bouclier à Elaine
Lancelot et Elaine_Eleanor Fortescue Brickdale Arthur A. Dixon Sir Lancelot gives his Shield into Elaine's keeping

frise celte

Brickdale, Eleanor Fortescue Elaine avec le bouclier de Lancelot
Brickdale 

Dans le « Morte d’Arthur » (Malory (1470)) , Lancelot est conscient de l’amour que lui porte Elaine, et il la suit dans sa chambre pour la réconforter. Là, il se refuse toujours à lui rendre son amour, mais il accepte de porter ses couleurs au tournoi pour ne pas plus l’affliger.

Elaine d’Astolat, connue comme la Dame de Shalott, aime d’un amour sans retour … Elle meurt de chagrin et son corps est envoyé vers Camelot dans un bateau, avec une fleur de lys blanc et une lettre qu’elle a écrite avant sa mort.

frise article 2Elaine Floats Down to Camelot by Briton Riviere

Elaine floats down to Camelot  by  Briton Riviere

Au 19e siècle, Lord Alfred Tennyson écrit un célèbre poème «La Dame de Shalott»

Voici la fin de la lettre que Tennyson fait lire au roi Arthur.

Très-noble seigneur, Sire Lancelot du Lac,
Moi qu’on appelait quelquefois la vierge d’Astolat,
Je viens ici, car vous m’avez quittée sans prendre congé de moi ;
Je viens ici afin de prendre pour la dernière fois congé de vous.
Je vous aimais, et mon amour n’a point eu de retour.
C’est pourquoi mon fidèle amour a été ma mort.
C’est pourquoi, devant notre dame Guenièvre
Et devant toutes les autres dames, je fais ma plainte.
Priez pour mon âme et accordez-moi la sépulture.
Prie pour mon âme, Toi aussi, sire Lancelot,
Car Tu es un chevalier sans égal.

(1) Alfred Tennyson, baron ( – ), est l’un des poètes britanniques les plus célèbres de l’époque victorienne. L’un des plus célèbres ouvrages de Tennyson est Les Idylles du Roi (1885), une série de poèmes narratifs basés entièrement sur le Roi Arthur et la Légende arthurienne et influencés, dans ses thèmes, par les premiers récits de Sir Thomas Malory sur ce roi légendaire.

Elaine John Atkinson Grimshaw Huile sur toile, 1877

Elaine par John Atkinson Grimshaw Huile sur toile, 1877

Le Merlin en prose – Robert de Boron

Merlin - Timbre anglaisLe Merlin en prose est attribué à Robert de Boron. Il semble avoir été composé au tout début du XIII°s.

Il fait partie d’une trilogie (de Robert de Boron), L’estoire du Graal Le Merlin en prose et le Perceval en prose…

Eude vieux manuscritsC’est un peu plus compliqué: Ce qui nous reste de l’oeuvre de Robert de Boron comprend un roman de l’Estoire du Graal, qui compte 3500 vers, et le début d’un roman de Merlin, interrompu au vers 502, au milieu d’une phrase . Mais le tout fut mis en prose, et dans ce deuxième état le  »Merlin » est complet.

Joseph d’Arimathie, raconte la première consécration du mystérieux Graal et annonce qu’il sera plus tard porté en Occident et trouvé par un chevalier de la famille de Joseph d’Arimathie.

Dans le second, Merlin, la scène est transportée dans la Grande-Bretagne; le célèbre enchanteur nous est présenté comme un enfant du diable, engendré par lui pour combattre le Christ, mais trompant l’attente de son père et servant la bonne cause par sa connaissance du passé et de l’avenir.

la conception de Merlin 2
La conception de Merlin

Dans le dernier poème Perceval, l’auteur raconte comment ce chevalier trouva le Graal perdu depuis longtemps et mit fin ainsi aux « merveilles de Bretagne ».

Histoire de Merlin L'enfer et le conseil des démons Angers, vers 1450-
Histoire de Merlin – L’enfer et le conseil des démons Angers, vers 1450

Lorsqu’il rédige le Merlin , Robert de Boron cherche à christianiser la figure de Merlin qui existe depuis le IXème siècle. En tant que ‘clerc’, il veut illustrer une morale : celle du rachat, à travers le personnage de Merlin. Cette volonté, fréquente dans la littérature arthurienne de cette époque, permet de faire entrer dans l’histoire païenne la présence de Dieu. Il s’agit aussi de trouver comment intégrer la figure du  »diable » au mythe.

Le « Merlin en prose » est le roman des origines du royaume arthurien.

a souvenir program from the 19th century play King Arthur by J.Comyns Carr, starring Henry Irving as Merlin

Le Merlin en prose s’ouvre sur le conseil des démons qui, au lendemain de la Passion, s’efforcent de créer un antéchrist et d’annihiler l’œuvre de rédemption. Il est centré sur la figure du fils du diable racheté par Dieu. Dans ce récit, où s’entremêlent chronique historique, discours didactique et moralisant, merveilles et sortilèges de la matière de Bretagne, geste épique des fils de Constant ou encore la passion amoureuse d’Uterpandragon, Merlin multiplie les fonctions.

Merlin and Arthur by alanlathwell
Merlin and Arthur by alanlathwell

Il inspire, soutient et organise les efforts de la dynastie légitime des fils de Constant, Uter et Pandragon, pour reprendre leur royaume à l’usurpateur Vertigier et en assurer définitivement, lors de la bataille de Salesbieres, l’indépendance face aux Saxons. Il persuade le nouveau roi d’établir à sa cour la Table Ronde, mais brise le cercle parfait en laissant vacant le fameux « siège périlleux », siège laissé vide par Judas à la Table de la Cène.

Par ses dons d’enchanteur et de magicien, Merlin le prophète est également celui qui, se jouant des passions et des faiblesses humaines, assure la naissance d’Arthur. Il n’hésite pas à reprendre tout aussitôt l’enfant à ses parents légitimes et à en faire, à son image, un « fils sans père », qui devra faire ses preuves, s’imposer comme l’élu de Dieu pour retrouver son Royaume et obtenir une certaine maîtrise du monde.

histoire-de-merlin-merlin-dictant-ses-prophécties-à-blaise-roman-du-xiiic
Merlin-dictant-ses-prophécties-à-blaise roman-du-xiiic

Enfin, Merlin dicte à Blaise le Livre du Graal, ce livre qui relate le passé (Joseph d’Arimathie avec le Joseph en Prose), le présent (le temps du Merlin en prose) et l’avenir (le temps du Perceval en prose).

Concernant toute la partie historique du texte – la chronique des rois bretons et leur lutte contre les Saxons- le Merlin s’inspire très largement du Roman de Brut de Wace

****************

Bedd-Arthur-bw

Après la mort de Vertigier, brûlé dans un incendie, le devin se met au service des rois légitimes de Grande-Bretagne et les aide à repousser les envahisseurs saxons. Lorsque Pendragon est tué sur le champ de bataille de Salisbury, Merlin transporte et érige des pierres d’Irlande sur le lieu du combat, en l’honneur du souverain défunt. Il assiste alors le frère de ce dernier Uter, à qui il suggère de fonder la Table Ronde..

Merlin et les pierres de Salisbury (extrait)

Lorsque grands seigneurs et prélats furent rassemblés, il [Uter] se fit couronner et sacrer et succéda à son frère sur le trône. Quinze jours après son sacre et son couronnement, Merlin parut à la cour, accueilli avec joie par Uter et, quinze jours plus tard, il vint trouver le nouveau roi.
-Il faut que vous disiez à votre peuple tout ce que je vous avais prédit: l’invasion de ce pays par les Saxons, l’accord passé entre moi, votre frère et vous, le serment que vous avez échangé entre vous.
Uter exposa à ses sujets les actions accomplies par son frère et par lui-même d’après les indications de Merlin, mais ne parla pas du dragon dont, tout comme les autres, il ne savait rien. À la suite du rapport d’Uter Merlin dévoila la signification du dragon: il représentait la mort du roi, l’élévation d’Uter en dignité, une impérissable marque d’honneur pour son frère. En raison du dragon miraculeux qui planait dans les airs Uter se fit appeler Uterpandragon.

Les barons découvrirent ainsi le fidèle dévouement du devin et Merlin fut le maître écouté d’Uter et de son conseil.
Il régnait depuis longtemps en maintenant le royaume en paix, lorsque Merlin vint lui parler.
-Quoi! lui dit-il. C’est tout ce que vous faites pour votre frère qui repose dans la terre de Salisbury?
-Que veux-tu que je fasse? Je ferai tout ce que tu voudras et que tu me suggéreras.
-Vous lui avez juré, et moi aussi je lui ai promis, de lui consacrer un monument aussi durable que la chrétienté; respectez votre serment et je ne manquerai pas à ma parole.
-Dis-moi ce que je peux faire et je l’accomplirai de grand coeur.
-Entreprendre une oeuvre immortelle et qui à jamais résiste au temps.
-Très bien, j’y consens.
Envoyez chercher d’énormes pierres qui sont en Irlande et des bateaux pour les transporter. Si énormes soient-elles, je saurai les dresser; j’irai montrer à vos gens celles qu’ils doivent apporter.
Uter approuva cette expédition et envoya hommes et bateaux en grand nombre; quand ils furent là-bas, Merlin leur montra des pierres colossales pour leur longueur et leur largeur.
-Voici, dit-il, les pierres que vous êtes venus chercher et que vous emporterez.
En les voyant, les hommes jugèrent que c’était une folie et déclarèrent que personne au monde ne pour­rait même en faire bouger une et ils refusaient de les embarquer. Merlin leur répondit que dans ces condi­tions ils étaient venus pour rien. Alors ils s’en retour­nèrent chez le roi, lui exposèrent la besogne inouïe que Merlin leur avait commandée et qui à leur avis était au-dessus de toute force humaine.
-Attendez qu’il revienne, dit le roi.
Quand Merlin fut de retour, Uter lui rapporta les paroles de ses gens.
-Puisqu’ils me font défaut, répondit Merlin, je tiendrai ma promesse.
Il eut recours aux ressources de son art magique et fit venir les pierres d’Irlande qui sont encore aujourd’hui au cimetière de Salisbury Swinside stone circle, in the Lake District, England et quand elles furent en place, il invita Uterpandragon et une grande partie de son peuple à venir admirer le prodigieux amas. Arrivés sur les lieux et en pré­sence de ce spectacle, ils avouèrent qu’aucun être humain n’était assez fort pour en soulever une seule et qu’il aurait fallu beaucoup d’audace pour embar­quer pareilles masses. Ils se demandèrent, éberlués, comment Merlin les avait transportées à l’insu de tous. Merlin leur ordonna de les dresser, car elles seraient plus belles debout que couchées sur le sol.
-Personne, dit Uter, n’en serait capable sauf Dieu et toi-même.
-Allez-vous-en, dit Merlin, je m’en chargerai et j’aurai tenu la promesse faite à Pandragon, j’aurai entrepris pour lui une oeuvre que personne ne pourrait mener à bien.
C’est ainsi que Merlin érigea les pierres d’Irlande qui sont au cimetière de Salisbury et qui y resteront aussi longtemps que durera la chrétienté.

Robert de Boron, Merlin, traduction Alexandre Micha, éd Garnier-Flammarion, 1994