Lohengrin : le chevalier au Cygne – 2/3-

e3e3503755c7c3ea11882d4be9ef824cDans Parzival, Wolfram von Eschenbach fait pour sa part du chevalier au cygne le fils de son héros éponyme, Lohengrin et le rattache à la tradition du Graal. Cette version inspirera au XIXe siècle à Richard Wagner son célèbre opéra Lohengrin.

En tant que fils de Parsifal, Lohengrin était prédestiné à la vie de chevalier du Graal.

Lohengrin, selon l'illustrateur Norman Price Lohengrin-kitsch

Par le « miracle du Graal« , le Graal le choisit pour protéger Elsa, fille de roi dans la détresse. Le père d’Elsa, roi du Brabant, était décédé sans laisser d’héritier mâle. Sur son lit de mort, tous avaient juré fidélité à sa fille Elsa. Mais après la mort du roi, le comte de Telramund ne reconnaît pas la souveraineté d’Elsa et prétend avoir promis au roi d’épouser sa fille et de devenir lui-même roi. Soudain apparaît Lohengrin, dans son armure miroitante de chevalier, dans une barque tirée par un cygne. Dans un duel, il se bat contre Telramund pour sauver les droits d’Elsa et vainc son adversaire.

Lohengrin- Blaue-Grotte

Après cela, le Chevalier du Cygne du Saint Graal épouse la fille du roi. Avant de ramener sa femme chez lui, il lui rappelle la promesse, imposée par l’ordre des chevaliers auquel il appartient, à laquelle il est lié: « Tu ne dois jamais me demander d’où je viens, Elsa » la somme-t-il « Jamais! Si tu romps cette promesse, je serai perdu pour toujours. » Après avoir élevé deux enfants, la curiosité est trop grande et Elsa pose la question fatale. Le cygne avec lequel Lohengrin était venu réapparaît et remmène Lohengrin au château du Graal, afin qu’il puisse remplir sa promesse de venir en aide aux personnes nobles en détresse.

lohengrins_ankunft Lohengrin- 2
landesausstellung-koenig-ludwig-ii Lohengrin or Loherangrin, the son of Parzival and Condwiramurs in Wolfram von Eschenbach's Parzival

Tarot -6- L’Amoureux, Le cerf blanc.

Le Tarot de la Quête du Graal

Les arcanes majeurs ou  » grands pouvoirs »

6-amoureuxL’Amoureux est la sixième carte du Tarot de Marseille. Sur cette lame, un jeune homme, placé entre deux jeunes femmes, hésite sur la direction qu’il doit prendre. Au-dessus de lui, l’Ange de l’Amour s’apprête à lancer sa flèche et ainsi à obliger le jeune homme à faire un choix.

L’amoureux c’est le moi affectif devant lequel viennent se poser et se résoudre tous nos choix.

L’Amoureux est la carte de l’hésitation par excellence.

L’Amoureux est une carte d’attente, de relation encore en formation ou d’un désir de relation non encore réalisé.erec-enide (1)

Le 6 est un nombre qui trouble les émotions et remet en cause nos attaches.

Cet arcane exprime un état émotionnel qui provoque de nombreux troubles chez les individus et génère de la confusion dans les profondeurs de leurs êtres.

Ce nombre ouvre à la spiritualité et à la perfection. Il symbolise la responsabilité et le libre-arbitre. 6 nous confronte à une épreuve entre le bien et le mal. 6 est symbole de distinction et, par conséquent, d’opposition.

6 Le Cerf BlancDans la clairière, nous voyons Geraint (Gereint, ou Erec) parti chasser, pétrifié à la vue d’Enide ( Enid) , qui voit le cerf blanc venir vers eux…

Leur histoire est racontée dans les Mabinogion et dans  »Erec et Enide » de Chrétien de Troyes.

L’apparition du Cerf blanc dans la littérature celto-arthurienne annonce un changement dans l’ordre des choses, car c’est un messager de la Déesse de la Souveraineté … La chasse au cerf Blanc 2Appel de l’Autre-Monde à la compassion et à l’engagement dans la quête spirituelle…

Chasser le Cerf Blanc signifie de rentrer en soi-même, d’être conscient du pur pouvoir de l’amour, de venir à bout de tous les obstacles, en particulier des choix à faire …

L’objectif est l’union divine de l’esprit avec la chair, du désir avec l’objectif et la vérité intérieure au cœur de toutes les relations humaines.

eric-enide 2

– la Question du Graal : A quoi, A qui êtes-vous attaché…? Avec quoi, avec qui partagez-vous votre vie ?

Sources : Le Tarot Arthurien de Caitlin et John Matthews

A lire également ICI :

EREC ET ENIDE – CHRÉTIEN DE TROYES -1/2-

EREC ET ENIDE – CHRÉTIEN DE TROYES -2/2-

The Lord Of The Rings Tarot Cards The Lovers 6- Lovers - Gareth et Lyones - Arthurian Tarot

Du Roi Arthur aux rois Plantagenêt -3/3-

Richard Coeur de Lion

Richard – né à Oxford en 1157 – n’était pas destiné à devenir roi. Son aîné, Henri, est couronné roi d’Angleterre en 1170.

Statue du roi Richard 1er (The Lionheart) of England ~ The Houses of Parliament
Statue du roi Richard 1er (The Lionheart) of England ~ The Houses of Parliament

Lui même est fait duc d’Aquitaine un an plus tard, soutenu par sa mère Aliénor qui veut lui transmettre son héritage personnel. Mais Henri, en lutte contre son père, meurt en 1183, à Martel. A la mort du père, vaincu par ses fils en 1189, Richard règne sur tout l’empire Plantagenêt, comme son père avant lui : il est roi d’Angleterre, duc de Normandie, duc d’Aquitaine, comte d’Anjou et du Maine.

«  Grand, blond, beau comme un jeune dieu, il s’exprimait avec aisance, avait la repartie aimable et juste ; il était bon, affable, toujours prêt à pardonner et d’une générosité incomparable », écrit Régine Pernoud.

King Arthur... Winchester
King Arthur… Winchester

Le roi Richard 1er représente le modèle du roi-chevalier, comme le personnage du roi Arthur dans les légendes de la Table Ronde que l’on écrit justement à cette époque. Richard est plus à l’aise sur un destrier, au milieu d’une bataille ou d’un tournoi, faisant tournoyer sa lourde épée, que dans son palais en compagnie de ses courtisans qui parlent plus qu’ils n’agissent.

Richard the Lionheart
Richard the Lionheart

Richard Cœur de Lion est sans doute l’un des personnages les plus charismatiques de l’histoire anglaise après le roi Arthur. Et pourtant, que sait-on vraiment de lui ? La légende de Robin des Bois a fini par supplanter la sienne. On a célébré l’adversaire de Saladin. Mais l’homme ? Il est à la hauteur… Chevaleresque, impitoyable, mais juste. Il possède de sa mère, Aliénor d’Aquitaine, cet esprit d’indépendance farouche, mais aussi la chaleur humaine et la ténacité. Richard Cœur de Lion a atteint sa dimension légendaire, grâce à elle du Roi Arthur…

Richard the Lionheart
Richard the Lionheart

Richard participe de son vivant à l’élaboration de sa propre légende en y incorporant des traits inquiétants, sulfureux ou équivoques il se proclame le « fils de la démone », s’attribuant une ascendance diabolique, mêlant volontairement la mythologie à son histoire et à celle de sa famille.

Church of Fontevraud Abbey Richard I effigy
Church of Fontevraud Abbey – Richard I  – effigy

C’est à la demande du roi Henri II que l’on a entreprit des recherches qui aboutissent en 1191, sous le règne de Richard Cœur de Lion, à la découverte des prétendues tombes d’Arthur et de Guenièvre par des moines de cette abbaye de Glastonbury. Cette abbaye est alors en Angleterre la rivale de l’abbaye de Saint-Denis en France. L’abbé de Glastonbury, Henri de Sully, est complice. Les circonstances de cette exhumation sont relatées par un clerc contemporain, Giraud de Barri, chapelain du roi Henri II :OLYMPUS DIGITAL CAMERA
« Arthur a été retrouvé de nos jours à Glastonbury, entre deux pyramides de pierre élevées jadis dans le cimetière, gisant profondément en terre dans un tronc de chêne creusé et, solennellement transféré dans l’église, il y a été pieusement déposé dans un tombeau de marbre. Une croix de plomb placée sur une pierre, non pas à l’endroit [comme c’est notre usage], mais à l’envers [je l’ai vue et j’en ai touché l’inscription, taillée non pas en relief, mais en creux, et tournée du côté de la pierre], disait : « Ici gît l’illustre roi Arthur, enseveli avec Wenneveria, sa seconde femme, dans l’île d’Avallonie ». Giraud de Barri, De principis instructione, vers 1193.

Le roi Richard Coeur de Lion, flatté de la découverte, se fait remettre les objets que contient la tombe ; parmi eux, l’épée Excalibur. La gloire du roi Arthur rejaillit sur son  »successeur »…

Giraud de Barri identifie Glastonbury avec l’île d’Avallon. Située au Sud-Ouest de l’Angleterre, l’abbaye se trouvait sur un lieu marécageux, et aurait tiré son nom d’un ancien toponyme breton « Inis Avallon » signifiant « l’île aux pommes »… Le premier petit-fils d’Henri et d‘Aliénor, né en 1187, il reçut le nom d‘Arthur et fut considéré comme l’héritier futur de la Bretagne jusqu’en 1203, date où il fut assassiné.

Richard est alors aussi bien reconnu comme troubadour que comme chevalier hors pair. Homme cultivé – fils d’Aliénor d’Aquitaine et le descendant d’une lignée de seigneurs troubadours – il lit les romans de la Table Ronde, écrit par Chrétien de Troyes, et qui racontent les hauts faits de chevaliers errants, en quête de justice et du saint Graal. Tout en étant roi, Richard rêve d’imiter ces héros…. Et pour lui, le seul moyen d’être un parfait chevalier ce n’était pas en restant assis sur son trône en Angleterre ou en Aquitaine. L’aventure, au XIIe siècle, elle se rencontre plus sûrement en Orient, dans l’Empire byzantin et avant tout contre les infidèles, les Maures, c’est-à-dire les musulmans qui suivent la voix du prophète Mahomet et qui depuis plusieurs siècles ont envahit la Terre sainte.

1199 - Richard 1er Cœur de Lion (1157-1199) mourra au siège de Châlus
1199 – Richard 1er Cœur de Lion (1157-1199) mourra au siège de Châlus

Au départ de la 3e croisade, Richard Cœur de Lion, porte « l‘épée d’Arthur, l’illustre roi breton des temps anciens, que les Bretons nomment Excalibur » [d’après Roger de Howden], épée qu’il offre au roi de Sicile Tancrède en échange de l’argent qui lui manque. Mythe et réalité se confondent désormais et la légende arthurienne est alors complètement assimilée par les rois d’Angleterre et intégrée à leur désir d’exalter un sentiment national.

Lors du siège de Châlus (où, selon certains, aurait été porté un trésor récemment découvert, que Richard réclamait), il est atteint d’une flèche à l’épaule, dont on ne peut extraire le fer. Orgueilleusement, il méprise la douleur et la gangrène se met dans la plaie mal soignée. Il fait alors venir sa mère Aliénor et meurt dans ses bras, en 1199, après avoir pardonné, diton, à son meurtrier.

Le Chevalier au Cygne. -1/3-

Le chevalier au cygne est un personnage légendaire médiéval de l’Europe occidentale, attesté dès le XIIe siècle. Dans la version la plus condensée de l’histoire, un mystérieux inconnu en armes aborde sur un rivage dans une barque tirée par un cygne. Roman du chevalier au cygneL’inconnu fait preuve de vaillance et obtient en récompense un fief et une épouse, avec qui il a des enfants. Un jour, le cygne qui l’avait guidé réapparaît : l’inconnu saute dans la barque qui est aussitôt entraînée au large par l’oiseau et disparaît comme il était venu.

Le texte littéraire de la légende la plus ancienne, reprend le récit suivant :

Le chevalier au cygne apparaît dans les chansons de geste au XIIe siècleUn jeune homme noble, dont on ne donne pas le nom, comme pour tous les autres personnages, rencontre dans une forêt une “nymphe vierge qui se lavait nue dans une fontaine ayant à la main une chaîne d’or”. Il lui demande sa main et célèbre ses noces la nuit même, sur place, en plein air. Sept enfants naissent par la suite en un même jour. La belle-mère les fait disparaître et met à leur place sept chiots; la jeune femme est condamnée à être enterrée jusqu’aux seins au milieu du palais, et humiliée de façon horrible (On se lave les mains au-dessus de sa tête et elle partage la nourriture des chiens). L’un des sept enfants est une fille; c’est elle qui garde son collier et aide ses frères, mais aussi sa mère, à survivre, en attendant qu’ils puissent retrouver leur forme humaine pour cinq d’entre eux. Pour le sixième, on apprend que, restant cygne, il accompagna partout l’un de ses frères et que c’est le cygne dont la rumeur dit qu’il tirait à l’aide d’une chaîne d’or un chevalier en armes sur un petit bateau.

Parmi les premières attestations connues du chevalier au cygne, la plus détaillée se trouve dans le récit du cistercien Geoffroy d’Auxerre, dans un passage du quinzième sermon de son Commentaire sur l’Apocalypse, écrit entre 1187 et 1188.:

Godefroy de Bouillon en tenue de Héraut
Godefroy de Bouillon en tenue de Héraut

«  Dans le diocèse de Cologne, se dresse au-dessus du Rhin un palais immense et fameux que l’on nomme Nimègue. C’est là que jadis, à ce que l’on dit, en présence de nombreux princes et de l’empereur, on vit aborder sur la rive une petite barque qu’un cygne tirait par une chaîne d’argent passée à son cou : tous les spectateurs se dressèrent, stupéfaits devant ce prodige. Alors un tout jeune chevalier, inconnu de tous, sauta de la barque ; et le cygne, comme il était venu, repartit en tirant la barque par sa chaîne. Le chevalier se révéla preux au combat, de bon conseil, heureux en affaires, fidèle à ses maîtres, redoutable pour ses ennemis, plein d’amabilité pour ses compagnons et de charme pour ses amis ; il épousa une femme de noble naissance, dont la dot lui apporta la richesse et la parenté la puissance. Enfin, après la naissance d’enfants, bien plus tard, alors qu’il se trouvait dans le même palais, il vit de loin son cygne qui revenait de la même manière, avec la barque et la chaîne. Sans attendre, il se leva précipitamment, monta dans le navire et ne reparut plus jamais. Mais de ses enfants sont nés bien des nobles et son lignage a survécu et s’est développé jusqu’à nos jours. » — Geoffroi d’Auxerre, Super Apocalypsim

Cette légende a connu de nombreux développements en Europe entre le XIIe et le XVIe siècle. Les chansons de geste du premier cycle de la croisade, en particulier la chanson d’Antioche et la chanson de Jérusalem, font du chevalier au cygne l’ancêtre de Godefroy de Bouillon, un thème qui sera repris et développé dans les poèmes du second cycle de la croisade.

pierre-l-ermite-roman-du-chevalier-du-cygne-bnf-arsenal-ms-3139-fol-176v
pierre-l-ermite-roman-du-chevalier-du-cygne-bnf-arsenal-ms-3139-fol-176v

 

Tarot -5- Le Pape, Taliesin.

5- Le Pape, Taliesin.

Le Tarot de la Quête du Graal

Les arcanes majeurs ou  » grands pouvoirs »

5-papeUn  »pape » comme une  »papesse » sont les garants du bien, des vertus et des pouvoirs. Le Pape, lui, en est la figure paternelle : rassurant, réconfortant, décidé, autoritaire, etc. (cf : Junon et Jupiter)

Cette lame symbolise encore et surtout : la spiritualité, le dialogue, elle favorise les négociations, aplanit les différents, elle réconcilie et permet de trouver un terrain d’entente. Le Pape aide à dépasser le désaccord et les difficultés..

Le ‘Pape’ nous invite à sortir du cadre de l’Empereur. Après avoir définie nos limites nous devons maintenant les dépasser pour avancer sur notre chemin. Le Pape porte le chiffre 5 il est la quintessence car il va à l’essence même.

Les deux doigts reliés ainsi que les deux colonnes signifient qu’il est le pont entre le spirituel et le matériel entre le cœur et la raison.5 - The Hierophant - Taliesin - Arthurian Tarot

Taliesin est une figure importante de la mythologie celtique et de la littérature galloise, c’est à la fois un poète historique du VIe siècle et un barde mythique de la littérature galloise.

Au XVIe siècle, Elis Gruffydd, un soldat gallois en garnison à Calais (alors ville anglaise) compose Hanes Taliesin : le conte de Taliesin. Ce texte qui raconte la naissance mythique du barde et expose ses pouvoirs magiques a été traduit en anglais au XIXe siècle par lady Charlotte Guest et édité avec les Mabinogion.

John-william-Waterhouses magic-circle Le Chaudron de l'Inspiration et la Première Vie de Taliesin
John-william-Waterhouses magic-circle
Le Chaudron de l’Inspiration et la Première Vie de Taliesin

Taliesin est assis dans une salle, à la lumière du feu. Il conte l’histoire de ses transformations initiatiques à deux enfants qui sont assis à ses pieds, écoutant avec intérêt. Les liens d’or de la Tradition passent de ses mains aux leurs.

L’histoire de Taliesin est une parabole de l’initiation à la poésie qui établit des liens essentiels avec l’Autre-Monde…

Selon le poème du IXe s. Preiddeu Annwn, Taliesin accompagne Arthur dans sa quête d’Annwn (= l’Autre-Monde) qu’ Arthur et ses chevaliers traversent … à la recherche d’un chaudron magique, possession de neuf magiciennes. Dans la Vita Merlini de Geoffrrey de Monmouth, Taliesin aide Merlin à conduire Arthur à Avalon pour qu’il soit guéri par la déesse Morgen.

Taliesin est le gardien de la Tradition. Taliesin est prêt à aider le chercheur à lui permettre d’entrer en contact avec la sagesse vivante de l’Autre-Monde. Il est un interprète ainsi qu’un instructeur, capable de créer des images pour l’esprit réceptif et de créer des connexions dans le cœur qui attend.

– la Question du Graal : Quelle est votre capacité à vous ouvrir à la Tradition ?

Du Roi Arthur aux rois Plantagenêt -2/3-

Aliénor et Henri II

Henri n’a pas vingt ans au début de son mariage, avec Aliénor, en 1152 ; elle a dix ans de plus que lui.

femmesalienor

Henri II est en conflit avec Louis VII ( ancien époux d’Aliénor) et les deux souverains s’affrontent dans une « guerre froide » pendant plusieurs décennies. Henri II agrandit ses possessions continentales souvent aux dépens du roi de France et en 1172, il contrôle l’Angleterre, une grande partie du Pays de Galles, la moitié orientale de l’Irlande et la moitié occidentale de la France…

Henri II Plantagenêt
Henri II Plantagenêt

En lutte contre l’Église aux pouvoirs obstinément défendus par Thomas Becket, Henri II s’enfonce dans une agitation qui fera comparer sa cour, non à celle du roi Arthur mais à celle du roi Herla, le roi maudit, qui chevauche sans pouvoir jamais mettre pied à terre. Pour offenser Thomas Beckett, il fait couronner Henri Le Jeune, offense d’autant plus cruelle pour l’archevêque qu’il avait eu en charge l’éducation du jeune prince — et grave erreur stratégique dont Aliénor a tout lieu de se réjouir : désormais, Henri, la fleur des chevaliers, n’aura de cesse de revendiquer le pouvoir dont son père l’a investi. En décembre 1170, Thomas Beckett est assassiné dans la cathédrale de Cantorbéry.

14th-century-representation-of-henry-ii-and-eleanor
Henri II et Aliénor

Le mythique Roi Arthur, légitime la dynastie des Plantagenêts : Henry II et Aliénor sont de fervents adeptes des légendes arthuriennes …

Chrétien de Troyes : Entre 1155 et 1190 ce poète à la cour de Marie de Champagne, fille d’Aliénor d’Aquitaine et de Louis VII, écrit un certain nombre de romans autour d’Arthur : « Erec et Enide », « Le chevalier et la Charrette », « Le chevalier et le Lion », « Le Comte du Graal ». Dans ces récits apparaissent principalement des chevaliers, la table ronde, mais aussi la ville de Camelot et le Graal. C’est lui aussi qui mentionne Perceval …

Eleanor of AquitaneOn a attribué à Aliénor un rôle majeur dans la diffusion, en Occident, de l’amour courtois dont son grand-père, Guillaume le Troubadour, avait posé les fondements. On insiste sur la riche et brillante cour qu’elle a réunie à Poitiers, sur son patronage littéraire, imitée par sa fille Marie de Champagne, protectrice du premier grand romancier français, Chrétien de Troyes. On lui attribue même (suivant en cela André le Chapelain, dans son Traité de l’amour), l’invention des  »cours d’amour », où Aliénor, Marie et quelques grandes dames du temps jugent des violations des chevaliers ou de leurs dames aux règles de l’amour courtois. Aliénor y aurait émis, entre autres, cette règle : amour et mariage sont incompatibles, car le mariage impose l’obligation mutuelle de se donner. Or, l’amour ne peut résulter que d’une affinité partagée, d’un libre choix.

Assaut du château d'amour et scènes de romans courtois et de romans de chevalerie
Assaut du château d’amour et scènes de romans courtois et de romans de chevalerie

Ces  »cours d’amour  » même si elles ne font partie que de la légende expriment les préoccupations nouvelles de ce temps à propos de l’amour et du mariage. Aliénor les partagent, comme son entourage de lettrés, qu’elle les ait ou non patronnés. Entre l’Eglise, qui cherche à écarter toute sensualité du mariage monogamique qu’elle impose, et l’aristocratie laïque qui fait du mariage une simple alliance politique unissant deux maisons sans se préoccuper des sentiments des individus, apparaît l’ébauche d’une nouvelle perception de l’amour comme sentiment personnel ayant valeur en soi. Les romans (Tristan et Yseut, Lancelot du Lac, etc.), dont on connaît d’innombrables manuscrits, témoignent par leur faveur même de l’intérêt suscité par ce thème, qui fait naître la notion d’individu, de «personne». C’est particulièrement le cas de la femme qui s’en trouve valorisée en Occident, quoi qu’on en ait dit : on ne doit pas la «prendre», la séquestrer comme un objet, mais la courtiser, mériter ses faveurs; l’amour devient un jeu de séduction. Un historien a pu dire : «L’amour n’a pas toujours existé : c’est une invention française du XIIe siècle.» La chevalerie participe du même mouvement….Amour courtois

Au cours du XIIe siècle naît l’éthique chevaleresque, sous l’influence des cours aristocratiques, de l’Eglise, des Dames et de la littérature romanesque : le vrai chevalier ne combat plus pour tuer, mais pour vaincre, selon des règles peu à peu édictées et affinées dans les tournois dont la vogue s’accroît.

Les fils de Henri II, Henry le Jeune Roi, Geoffrey, Richard et Jean ne sont pas très fidèles à leur père qui gouverne seul. Il fait emprisonné Aliénor qu’il accuse de comploter contre lui avec des vassaux de France. Elle a aussi poussé ses fils, surtout Richard celui qu’elle préfère, contre leur père qu’elle dit tyrannique. Aliénor est aussi une femme et une reine bafouée ; son mari vit ouvertement depuis longtemps avec sa belle maîtresse, Rosemonde Clifford…

La belle Rosamund et Eleanor by Frank Cadogan Cowper
La belle Rosamund et Eleanor by Frank Cadogan Cowper

Sources : Jean Flori.

Timbre poste – Stamp – La légende arthurienne

United-kingdom--circa-1985-mail-stamp the-arthurian-legend Série

La légende arthurienne a inspiré l’administration postale de la Grande Bretagne qui a émis le 03/09/1985 une série commémorative de 4 timbres conçues par Gilbert Yvonne sur la Légende arthurienne illustrant le rois Arthur et merlin (17p) ainsi que d’autres personnages de la légende: La dame du Lac (22p), La reine Guenièvre et le chevalier Lancelot (31p) et sir Galahad (34p).

??????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

Stamp 3_september_1985_arthurian_legend_benham_blcs_6b_first_day_cover_glastonbury United-kingdom--circa-1985-mail-stamp the-arthurian-legend Affiche

frise article 21986 Legend of King Arthur Stamps Saint-Vincentfrise article 2La bande-carnet Héros d´aventures - Timbre de 1997 francePOSTE-1997- 1er jour Lancelotfrise article 2Stamp Série magic_set

Stamp merlin Arthurian legend Stamp morgan Arthurian legend

frise article 2

King Arthur Stamps Rep Osterreich Stamp Grenada Unicef King Roi Arthur
POSTE-1999 800e anniversaire de la mort du Roi d'Angleterre Richard Ier Cœur de Lion (1157-1199), mort devant la muraille du château de Châlus-Chabrol (Haute-Vienne), lors du siège de la forteresse POSTE-2004 Aliénor d'Aquitaine (v. 1122-1204), reine de France. 800e anniversaire de sa mort à Poitiers (détail d'une miniature, Le poète et Aliénor, Reine de France)

POSTE-2014 Poitiers la ville au cent clochers, illustration du Palais de Justice

Poste CARNET-2012 Châteaux et demeures historiques de nos régions

poste 2012  Châteaux et demeures historiques de nos régions

frise article 2

Deutches reich Tannhauser Alois Kolb (1875-1942) Deutches reich Das Rheingold
Deutches reich Das Die Meistersinger von Nürnberg Deutches reich Die Walküre
Deutches reich Siegfried Deutches reich Tristan und Isolde
Deutches reich Lohengrin Deutches reich Parsifal

894-6

Du Roi Arthur aux rois Plantagenêt -1/3-

De la légende à l’Histoire

alienor_aquitaine (1)
La reine Aliénor tenait une cour importante où se réunissaient les artistes et les poètes. Assise entre un musicien et deux joueurs de dés, elle supervise ici les activités de son château. En bas, une femme tisse pendant qu’un cordonnier répare des chaussures.

Maître Wace, chanoine de Bayeux, avait dédié à la reine Aliénor, le Roman de Brut (1155) , une traduction en vers de l’œuvre du génial Geoffroy de Monmouth (1135) , à qui est dû le personnage du Roi Arthur, entouré de sa légendaire cour… Wace ne se faisait pas faute d’ajouter à sa traduction, tous les détails sur la vie courtoise de son propre temps, celle qu’il avait sous les yeux et qui animait l’entourage de la reine Aliénor. C’est ce règne de  »courtoisie » qui est décrit dans cet ouvrage où se trouve pour la première fois nommée la  »Table Ronde » qui tiendra une telle place dans la veine romanesque du XIIè s.

Wace a achevé vers 1155 de traduire en anglo-normand et de mettre en vers l’Historia Regum Britaniae de Geoffroy de Monmouth, histoire des rois de Bretagne (c’est-à-dire de Grande-Bretagne) où la légende du roi Arthur est orchestrée de telle sorte que Wace n’a qu’à l’exploiter de manière à développer la généalogie des rois d’Angleterre en partant du Brut, descendant lui-même de Brutus.

Glastonbury, en Angleterre. Il s'agit ici de l'église où le roi Arthur aurait été enterré
Glastonbury, en Angleterre. Il s’agit ici de l’église où le roi Arthur aurait été enterré

L’Histoire des rois de Bretagne, était une commande du père d’Henri II, lequel n’a fait que poursuivre la tradition : sous le patronage d’Arthur, la dynastie Plantagenêt peut se parer du prestige d’un roi digne de rivaliser avec Charlemagne, héros des Capétiens. Henri II a demandé à Wace d’engager ce travail considérable (quinze mille vers) dont une copie a été présentée à Aliénor. Un peu plus tard, il demande à Wace d’écrire le Roman de Rou, chronique complémentaire puisque vouée, cette fois, à célébrer la grandeur des ducs de Normandie, et dédiée à Aliénor, « haute dame, franche, débonnaire et sage »… Seulement, quelques années plus tard, Wace est prié de céder la plume à Benoît de Saint-Maure : une rupture a eu lieu, et elle correspond, semble-t-il, avec l’éloignement d’Aliénor.

104-jpgDans les années 1170, Thomas d’Angleterre, clerc et poète normand; est connu pour son poème en ancien français Tristan, une version de la légende de Tristan et Iseut. Thomas est fréquemment présent à la cour d’Henri II d’Angleterre et Alienor d’Aquitaine Il est parfois considéré comme l’initiateur de la poésie courtoise Thomas, a surtout le désir d’adapter cette histoire aux exigences de la fin’amor : la passion n’est pas due à la magie d’un philtre, mais au choix de chacun des amants pour l’autre. La culpabilité n’existe pas car la conduite de Tristan et Iseut se justifie ici totalement par la morale courtoise qui exalte l’amour adultère. Thomas cherche essentiellement la  « verur », c’est-à-dire vérité des sentiments et la vraisemblance des caractères.

A suivre: Henri II, Aliénor d’Aquitaine, et Richard cœur de lion

Tarot -4- L’Empereur, le roi Arthur.

Le Tarot de la Quête du Graal

– Les arcanes majeurs ou  » grands pouvoirs »

4-empereurL’Empereur porte le nombre 4 qui est le nombre de la stabilité et de la solidité. C’est la carte de l’autorité du pouvoir et de l’action. Il a le pouvoir de la réalisation des projets.

L’Empereur, désigne l’époux ou l’équivalent au masculin de l’Impératrice. Ensemble, l’Empereur et l’Impératrice forment un couple idéal pouvant servir de modèle de référence. Ils alimentent les rêves de la plupart d’entre nous (enfants, pour le moins) soit notamment, être riche et respecté.

Sur le plan spirituel, on constate que l’Empereur se repose sur ses biens. Il est bourré d’attributs et parures.King_Arthur_Wikkispaces

L’apparence prime dans cette figuration. L’intelligence de l’Empereur est pragmatique, rationnelle, logique. Il a reçu une bonne éducation. Ce dernier manque de fantaisie et de créativité, contrairement à l’Impératrice. Son esprit productif est sur la défensive. Cet individu privilégie le plaisir de ses sens, il fonctionne sur un mode sensitivo-instinctif.Le roi Arthur et Guenièvre et Camelot

L’Impératrice et l’Empereur forment un couple absolument complémentaire. Ils sont à la fois pareils (ils ont à peu près les mêmes attributs, par exemple) et à la fois contraires, opposés. L’Impératrice est une représentation de l’introversion alors que l’Empereur, de l’extraversion.

L’Empereur, sous son apparence virile dissimule une fragilité (le vêtement bleu sous la cape rouge), alors que l’Impératrice, d’apparence docile et soumise, s’avère concrètement plus forte, peut-être plus déterminée et créative.

Arthur_0002Arthur est assis sur un trône de pierre au sommet d’une montagne. L’étendard au dragon flotte derrière lui et Excalibur est posée sur ses genoux. Un crave de Cornouailles est perché près du trône.

  • Son premier rôle est sa tutelle et sa défense du pays… Parce qu’il est une figure héroïque, il rassemble une cour secrète, où abondent chevaliers, dames, dieux et déesses…

    4 - The Emperor - Arthur - Arthurian TarotPetit à petit, Arthur est un prête-nom et se fonde sur le modèle d’une royauté chrétienne ; il ne prend plus part lui-même à des aventures – elles sont le fait de chevaliers de sa cour, en particulier Gauvain… dans l’ancienne Tradition Arthur secoure Gwenhwyfar, rencontre la déesse de la souveraineté (XI) … Il est un leader actif. La déesse est le guide vers la royauté, lui fournit une femme et le reçoit finalement dans l’île d’Avalon d’où, dit la prophétie, il reviendra pour défendre le pays…

  • Son énergie créatrice est alimentée par le contact de l’Autre-Monde…4-salomon

Une autre figure correspondant à l’Empereur, est le Roi Salomon.

Dans la tradition du Graal, Salomon est l’ancêtre de Galaad…

Salomon offre une direction précise et déterminée au voyage, aidant le Chercheur à comprendre les mystères de la Quête

– la Question du Graal : De quelle aide pouvez-vous disposer ?

Sources : Le Tarot Arthurien de Caitlin et John Matthews

et le site de Walter Boralis: http://secretsdutarot.blogspot.fr/

Le véritable Chevalier au Lion, Seigneur de Lastours en Limousin.

L’Eglise du Chalard (87), érigé à la fin du XIe siècle contient une chasse de Saint-Geoffroy, mais également la dépouille de Goulfier de Lastours surnommé le chevalier au lion.Eglise_du_Chalard

Le seigneur de Lastours, en Limousin, près de Nexon., qui participa à la Première Croisade, est resté célèbre sous le nom de « Chevalier au Lion ». Voici un extrait d’un texte très édifiant sur cette légende attaché à ce chevalier qui accompagna Raymond de Saint-Gilles jusqu’en Terre Sainte et qui participa notamment à la bataille d’Antioche:

 » Pendant qu’il faisait de célèbres excursions contre les ennemis, il arriva qu’il fut attiré par les  rugissements d’un lion qu’un énorme serpent serrait dans ses replis. Ses compagnons d’armes le dissuadèrent en vain; G…s’élance avec audace, et coupant le reptile de son épée, il délivra le lion. Cet animal, chose admirable à raconter! reconnaissant du bienfait qu’il venait de recevoir, suivit Geoffroi comme un lièvre, sicut lepus, et ne le quitta point pendant toute la croisade. Il lui fut plusieurs fois utile, soit à la chasse, soit à la guerre, et lui  fournit abondamment de la venaison. Toutes les fois que le lion voyait son maître attaqué par les ennemis, il se précipitait sur eux et les renversait. Lorsque Geoffroi monta sur un vaisseau pour s’en retourner dans son pays,  le lion ne voulut pas l’abandonner ; mais les nautonniers refusant de le recevoir sur le bâtiment,parce qu’ils le regardaient comme un animal cruel, le lion suivit son maître à la nage jusqu’à ce qu’il succomba de fatigue et périt dans les flots de la mer. » (1)

(1) Bibliothèque des croisades, Volume 3, par Joseph Toussaint Reinaud ( source :Magnum chronicum belgicum, par un chanoine régulier de l’ordre des Augustins, chronique qui s’achève en 1474)

Saint Urbain II prêchant la croisade
Saint Urbain II prêchant la croisade

Le départ de Goulfier de Lastours pour la 1ère croisade est attesté en 1096, d’après les chroniques de Grandmont. Selon Geoffroy de Vigeois, il se distingua par ses exploits militaires durant la Guerre Sainte, surtout devant la ville de Marrah. Plusieurs chroniqueurs, présents sur les lieux, ont relaté cet épisode héroïque où le chevalier limousin s’était hissé sur un rempart par une échelle et ensuite, debout sur la muraille, avait combattu victorieusement ses ennemis « à coups de lance »…

Tombeau tardif du XIIIème de Gouffier de Lastours et d'Agnès d'Aubusson en la salle capitulaire de l'abbaye du Chalard
Tombeau tardif du XIIIème de Gouffier de Lastours et d’Agnès d’Aubusson en la salle capitulaire de l’abbaye du Chalard

Sur la tombe de Goulfier de Lastours, conservée au Chalard (Haute-Vienne), on y découvre les dessins suivants : Un chevalier tient un écu orné de trois tours et de fleurs de lys, à ses côtés sa femme, Agnès d’Aubusson. A ses pieds est représenté probablement le lion de la légende ( notez qu’il est représenté par un chien puisque la légende veut qu’il suivait son maître « comme un chien fidèle »). Chrétien de Troyes a repris le thème. Un chercheur périgourdin, Jean-François Gareyte, a confirmé par ses travaux récents qu’une version « occitane » de cette légende avait bel et bien été relatée antérieurement à celle de Chrétien de Troyes, rédigée en langue d’oïl.

Le premier monastère du Chalard fut érigé en 801 sous le règne de Charlemagne. En 846 il est détruit par les Normands qui massacrent les prêtres et la population. Geoffroy, qui enseignait pour un négociant florentin installé à Limoges, découvre le site du Chalard en revenant de Périgueux où il vient d’être ordonné prêtre. En 1088, avec deux compagnons il revient en ces lieux pour mener une vie d’ermite, il fait construire une chapelle au sommet du promontoire, puis il fonde un monastère.

Abbaye Chalard

Le chevalier Goulfier de Lastours parti pour la Croisade avait fait promettre à Geoffroy qu’une église soit édifiée, à son retour son voeu fut réalisé. L’édifice religieux fut érigé à la fin du XIème siècle en pur style roman.