Morgause, Reine d’Orcanie et sa descendance -2/2-

En effet….

Le-roi-Arthur-combat-MordredLorsque Arthur, à peine âgé de seize ans, accède au trône , sans autre légitimité que la possession d’Excalibur, onze nobles s’opposent à lui … Parmi eux, se trouvent les rois Lot d’Orcanie, Urien et Caradoc l’ancien. Arthur, pour montrer sa bonne volonté leur propose son aide, ainsi que celle de ses chevaliers dans leurs combats contre Claudas, qui se prépare à les envahir.

Occupé à repousser les saxons à ses propres frontières, Arthur tarde à tenir sa promesse et les premiers royaumes à tomber entre les mains de Claudas sont les royaumes de Bohort de Gaûne et de Ban de Bénoic, ses alliés.

Voyant qu’Arthur ne peut protéger ses alliés, les autres rois décident de faire front commun contre lui. Ils partent en guerre, … Mais, les valeureux chevaliers d’Arthur ne mettent pas longtemps à battre les rois félons. Dès qu’Arthur les rejoint, tous se rendent. Quelques jours plus tard, une cérémonie de victoire a lieu dans le château d’Arthur, les rois rebelles sont tous présents et chacun à leur tour, ils prêtent serment d’allégeance à leur jeune roi.

Le roi Lot d’Orcanie est accompagné de sa femme, la belle et jeune Morgause. Dès qu’Arthur voit la reine d’Orcanie, il ne peut s’empêcher d’essayer de la séduire, et il y arrive. Lors de la fête qui suit la cérémonie, Arthur et Morgause réussissent à s’éclipser durant un moment. Aucun d’eux, ne pensait aux conséquences que cette « aventure » pourra engendrer. Après avoir quitté la reine d’Orcanie, Arthur rejoint son lit et à peine endormi, un cauchemar affreux l’envahit. Un horrible serpent sortant de son flanc, détruisait son trône et son peuple avant qu’Arthur ne le combatte jusqu’à leur mutuelle destruction.

Lorsqu’ Arthur parle de son cauchemar à Merlin, le magicien lui explique son rêve, et lui prédit que l’enfant naît de cette union sera le responsable de la chute et de la mort d’Arthur…

Ainsi, Arthur découvre qu’il a couché avec sa demi-soeur… Il ordonne, tel un nouveau roi Hérode, de faire mourir tous les nouveau-nés mâles.

mordred__s_lullaby_by_iribel

Personnage constamment négatif, Mordred est souvent l’instrument des basses oeuvres de sa tante Morgane. Dans la Mort le roi Arthur, il se voit confier le gouvernement du royaume lorsqu’Arthur part guerroyer en Gaule contre l’empereur de Rome. Il s’empare alors du pouvoir et emprisonne Guenièvre dans la Tour de Londres, afin de l’épouser. Son combat suprême avec Arthur, sur la plaine de Salisbury, entraîne leur mort à tous deux et la fin de la Table ronde. Attesté dès les plus anciennes sources légendaires celtiques qui évoquent les compagnons d’Arthur, Mordred ne devient son fils – et un traître – que chez Geoffroi de Monmouth.

Arthur and Mordred Battle
Arthur and Mordred Battle by N.C. Wyeth

A noter qu’il est signalé – dans les œuvres tardives- que Morgause ( ou Morgane …) cherche à protéger la Bretagne de l’influence grandissante du catholicisme, notamment de l’influence de la reine Guenièvre, de nature très pieuse. Elle voulait défendre auprès du roi Arthur les anciennes croyances, qui étaient à la base de ses pouvoirs magiques, ainsi que de ceux de Merlin, dit l’Enchanteur.

C’est Morg… qui aurait brodé le fourreau magique d’Excalibur qui protège Arthur de toute blessure fatale au combat. Elle cherchera par la suite à lui reprendre cet objet sacré car, en ne restant pas fidèle à l’ancienne religion, il a trahi son serment, ses origines celtes et le Petit Peuple. Le fils de Morg… et Arthur devra reprendre le pouvoir (d’où leur duel mortel) pour rétablir l’ancienne religion. Le combat final les opposant se déroulera à Camlan. C’est là où le Jeune Dieu Cornu (Mordred) affrontera le Vieux Dieu Cornu (Arthur). Les deux personnages mourront après s’être entre-tués, et Excalibur retournera dans le lac de Viviane… La légende veut que la dépouille du Roi Arthur ait été placée dans l’île d’Avalon, et qu’il réapparaîtra en des temps troublés.

Morgause, Reine d’Orcanie et sa descendance -1/2-

morgauseMorgause, ou Morgue, est aussi appelée Anna dans les premiers récits, est fille du duc de Gorlois de Tintagel et d’Ygraine, elle est donc la demi-sœur d’Arthur, et la sœur de Morgane. Parfois dans certains récits il y a confusion entre Morgause et Morgane.

Le roi Uther Pendragon ( qui s’est marié avec Ygraine) la donne en mariage à son vassal le roi Lot d’Orcanie pour récompenser ses prouesses au combat. Le couple a quatre fils et une fille.

gauvain 3• Gauvain, le fils aîné et neveu du roi Arthur. Parangon de toute chevalerie, séducteur impénitent dans la tradition des romans arthuriens en vers, il voit son étoile pâlir dans les romans en prose : dans le Lancelot-Graal, il n’est plus le meilleur chevalier après l’arrivée de Lancelot à la cour. Il est tué par Lancelot lors de la campagne d’Arthur en Gaule. Le thème de la haine entre les lignages de Lot (Gauvain et ses frères) et de Pellinor (Perceval et ses frères) nourrit la déchéance de Gauvain, désormais présenté sous un jour très négatif. Souvenir d’éléments mythiques sans doute d’origine celtique, Gauvain voit sa force croître et décroître avec la course du soleil dans le ciel.

Gauvain et Gareth cherchant Lancelot
Gauvain et Gareth cherchant Lancelot

• Agravain, Moins vaillant que ses frères, il est surnommé l’Orgueilleux, ne cesse de comploter contre Lancelot et dénonce finalement son amour adultère pour Guenièvre à la cour. C’est donc lui qui entraîne la chute de la Table ronde. Lors du procès de Guenièvre ; il est tué par Lancelot devant la chambre de Guenièvre.

• Gareth ( Gaheriet ), surprend sa mère au lit avec Lamorak le gallois (l’un des frères de Perceval et dont le père, Pellinore, avait massacré Lot), il les tua tous les deux; puis il se fit tuer par Lancelot.

• Gahéris.

• Clarissant selon Chrétien de Troyes, qui a épousa Guiromelant. Elle fut la mère de Guigenor. Mais elle n’est pas citée dans un autre roman.

  • Et, … Mordred: fils incestueux d’Arthur et de l’épouse du roi Lot d’Orcanie ( sa demi-soeur, donc).

A suivre …. Mordred !

La Légende des chevaliers de la Table Ronde – résumé – 3/9

Morgan le Fay by Christian Waller (1920)
Morgue ( Christian Waller – 1920)

C’est maintenant, que se met en place l’origine de la malédiction qui planera sur la tête du Roi Arthur…

Pendant son séjour à Londres pour son élection royale, Arthur est tombé amoureux de Morgue l’épouse du roi Loth d’Orcanie, reine fameuse pour sa beauté. Avec elle, il engendre un fils, Mordred. Or, sans le savoir, Arthur s’est rendu coupable de l’un des pires crimes qui soient : l’inceste. il ignorait en effet que la reine d’Orcanie était sa demi-sœur. D’autres textes indiquent qu’au cours de cette nuit fatale, c’est en réalité avec la magicienne Morgane que s’unit Arthur : elle aurait sciemment séduit son demi-frère pour que sa descendance soit maudite. Bien plus tard, l’un de ses fils Gaheriet, la tuera lorsqu’il la trouvera entre les bras de son amant, Lamorak.

Camelot 3

Une fois monté sur le trône, Arthur garde Merlin comme conseiller. A eux deux, ils vont entreprendre de grandes choses. Sur les conseils de son mentor, Arthur installe sa cour dans la ville de Camelott. Il y attire les meilleurs chevaliers du royaume et les réunit autour de valeurs communes. Cela lui permet de fédérer la Bretagne et de lui donner une unité sous son autorité.

Représentation médiévale du roi Arthur dans la bataille
Après son élection, Arthur est soutenu par l’Eglise, les pauvres chevaliers sans terre et le peuple. Mais tous les barons n’acceptent pas d’obéir à celui qu’ils considèrent comme un bâtard, et il doit bientôt faire face à une révolte, menée par le les rois d’Orcanie et de Nogales. Ce n’est pas tout : Arthur doit également affronter une invasion de barbares saxons, qui profitent du désordre qui règne dans le royaume. Ces combats mettent rudement à l’épreuve le jeune roi ; mais il se révèle un guerrier si brillant que les barons révoltés finissent heureusement par mettre un terme à leur querelle et acceptent de se soumettre pour écraser l’envahisseur. C’est une période mouvementée, riche de combats épiques et de nombreuses péripéties.

Parmi ces dernières, on peut en retenir une : sur les conseils de Merlin, Arthur s’était porté au secours de son vassal, le roi de Carmélide, dont le petit royaume était attaqué par une troupe de Saxons et de géants païens. Mariage d'arthur , miniature du XIVem siècleOr, ce roi avait une fille d’une grande beauté, Guenièvre, dont Arthur, tombe sur-le-champ éperdument amoureux — elle porte pourtant un nom de mauvais augure : en gallois, Gwenhwyfar signifie « blanc fantôme ». Merlin avait alors mis en garde son roi : si ce dernier épouse Guenièvre, elle le trahira avec un chevalier de sa cour. Mais Arthur était passé outre, et, une fois les ennemis écrasés et la paix revenue, il avait épousé la jeune femme, qui devenait par conséquent reine de Grande-Bretagne.

Arthur épouse donc, la belle reine Guenièvre, fille du roi Léodagand de Carmélide, et ce dernier offre à Arthur, en cadeau de mariage, la fameuse Table Ronde qui symbolisera son règne.

la table ronde film 1

Avec cette union Arthur n’est plus un roi guerrier dont la vie se résume à d’incessants déplacements d’un champ de bataille à l’autre ; en s’unissant à Guenièvre, il devient un roi civilisateur, régnant sur sa cour, et légitimement préoccupé de fonder une dynastie. Aussi, ces douze premières années sont-elles placées sous le signe de la paix et du bonheur. Installé dans son château de Camelot, Arthur règne sur une cour brillante et raffinée, à laquelle il impose un idéal de civilité qui a pour nom la courtoisie. L'épée et les chevaliers de la table rondeLà, il vit entouré d’une élite de chevaliers soudés aussi loyaux que soudés par une amitié indéfectible : les chevaliers de la Table ronde. Ils siègent à des places assignées autour d’une table ronde, et leur nombre est variable : entre douze en cent cinquante, selon les récits.

Cependant, le « noyau dur » de cet ordre chevaleresque est constitué par un nombre limité de personnages. Dès l’origine, on trouve : Keu le sénéchal ; Béduier le bouteiller (ou échanson) ; Gauvain, le neveu très courtois du Roi; Agravain ; Gaheriet et Gueherriet, ses autres neveux ; Sagremor le desréé (c’est-à-dire « le sauvage »). Plus tard, cette liste s’enrichit de nouveaux noms : Lancelot du lac, chevalier invincible; Perceval le Gallois; Tristan, neveu du roi Marc; Bohort ; Lionnel ; Lamorat ; Galaad, chevalier parfait et fils de Lancelot, et enfin Mordred, le traître.

La Légende des chevaliers de la Table Ronde – résumé – 2/9

Merlin 4– Tout commence avec la naissance de Merlin. Fils d’un démon et d’une vierge, à la fois homme des bois et sage possédant tout le savoir du monde, il est un personnage qui fait la transition entre l’ancien monde des druides, de la magie et des croyances ancestrales et la future société féodale, ordonnée, civilisée et régie par les valeurs chrétiennes. Il a un pied dans les deux univers. Merlin sait tout, il voit l’avenir et anticipe les événements futurs. Il sait dès son plus jeune âge qu’il doit aider les rois de Bretagne à accomplir une mission importante : unifier et civiliser le royaume.

A l’âge de sept ans, il se rapproche de l’usurpateur Vortigern qui a chassé du trône l’héritier légitime Uter Pendragon. Merlin fait mine d’aider Vortigern, mais grâce à sa clairvoyance, il prédit sa chute et le retour d’Uter. Cela se produit seulement quelques mois après. Le jeune Uter revient réclamer son trône, entre en guerre contre Vortigern et sort vainqueur lors d’une ultime bataille. Il devient donc roi de Bretagne.

Ile de Tintagel Ruines de Tintagel
Île de Tintagel Ruines du château de Tintagel, où Arthur aurait été conçu 
Arrivée d'Uterpandragon à Tintagel  Conception d'Arthur
Arrivée d’Uter Pandragon à Tintagel – Conception d’Arthur

– Quelques années plus tard, Uter tombe amoureux d’une femme mariée. Elle se nomme Ygerne et est l’épouse du duc Gorlois de Cornouailles. Elle a deux filles : Morgause, qui épousera le roi Lot d’Orcanie, et Morgane, qui deviendra une grande magicienne. En dépit de toute morale, Uter veut à tout prix conquérir Ygerne. Il n’hésite pas pour cela à assiéger le château de Tintagel où vivent Gorlois et sa famille. Merlin condamne l’attitude du roi, mais comme il devine l’avenir, il décide malgré tout de l’aider.

Grâce à un sortilège, il permet à Uter de prendre l’apparence du duc. Sous les traits de son rival, Uter passe la nuit avec Ygerne et engendre un enfant. Ce sera Arthur.

Au cours de cette nuit, non seulement Ygerne n’y vit que du feu, mais par surcroît, son propre mari trouva la mort dans un combat. Uter finit par épouser Ygerne, mais en contrepartie de ces actes condamnables, Merlin exige que le nourrisson lui soit remis dès sa naissance. Sans en révéler l’identité, il le confie ensuite à l’épouse d’un petit seigneur, Antor, qui l’élève comme son fils. Il reçoit ainsi l’éducation d’un chevalier.

Uter n’a pas d’autres enfants avec Ygerne.  A la mort d’Uter, quinze années plus tard, la Grande-Bretagne se retrouve sans héritier légitime…

Arthur EpéeLes barons ne parviennent pas à trouver un moyen pour sortir de cette crise, aussi s’en remettent-ils à l’archevêque de Londres, qui leur recommande, au cours d’une messe plénière, d’attendre un signe de Dieu. C’est Merlin ( il connaît seul l’existence d’Arthur) qui met en œuvre le signe attendu :

C’est à la sortie de l’Eglise, sur le perron on découvre un curieux prodige : une épée profondément fichée dans une enclume, sur le perron de pierre. Sur sa lame, on peut lire l’inscription suivante : seul le roi légitime pourra arracher l’épée. Tous les barons tentent en vain de retirer la lame, jusqu’à ce que survienne un jeune homme de quinze ans, qui demande à passer l’épreuve — et à la stupéfaction générale, Arthur tire l’épée sans effort. Car ce jeune chevalier de quinze ans, c’était lui, venu à Londres avec son père adoptif.

Le Roi Arthur  par Charles Ernest Butler
Le Roi Arthur par Charles Ernest Butler

Arthur reçoit aussitôt le soutien de l’archevêque, mais une partie de la noblesse refuse de reconnaître pour roi cet homme inconnu de tous. Ils s’opposent au couronnement, qui est plusieurs fois repoussé, ce qui laisse aux barons le temps de mettre le jeune Arthur à l’épreuve ; mais tous doivent s’incliner devant sa force et sa sagesse. L’élection d’Arthur est enfin admise — et Merlin peut alors révéler l’origine du futur roi : il est bel est bien le fils d’Uter Pandragon.

La Légende des chevaliers de la Table Ronde – résumé – 1/9

lancelot_un_des_chevaliers_de_la_table_ronde_de_la_legende_arthurienne_theme_developpe_par_chretien_de_troyes_1135-1190_trouvere_et_poete_-_1997La légende du roi Arthur est une suite d’histoires enchâssées les unes dans les autres, et de diverses origines … Elle met donc en scène de nombreux personnages, et chacun pourrait être le héros ou l’héroïne d’une succession d’histoires entremêlées.

BnF - La légende du roi Arthur Le roman en prose A partir de 1215 c'est en prose que se développe la légende arthurienne à travers le cycle du Lancelot-Graal
A partir de 1215A c’est en prose que se développe la légende arthurienne à travers le cycle du Lancelot-Graal

La légende est très ancienne, et elle a fait l’objet de nombreuses réécritures. Il arrive que certaines versions contredisent des plus anciennes, que des symboles importants prennent au fil du temps des significations différentes, ainsi en est-il du Graal. Au cours du XIIIe siècle, la légende s’est christianisée, en partie autour de la Quête du Graal …

La légende se déroule principalement sur les terres de Bretagne, c’est à dire en Angleterre et au Pays de Galles et pour certains épisodes, au delà de la mer, en Bretagne continentale (Armorique).

Legendes arthuriennes by MarjorieCarmonaOn retrouve toujours les mêmes personnages principaux : le roi Arthur, Merlin, la reine Guenièvre, Gauvain, Yvain, Lancelot, Perceval, etc. Leurs aventures varient parfois d’un texte à l’autre, mais les protagonistes restent les mêmes, même s’ils évoluent ( ainsi le chevalier Gauvain, Morgane, ou même Merlin …) ou apparaissent comme Galaad qui se rajoute dans les versions christianisées …

Cette vaste légende pourrait se diviser en – au moins – quatre parties :

– D’abord la mise en place du cadre. C’est là que Merlin et Arthur établissent les fondations du nouveau royaume de Bretagne, ils érigent les piliers de la future société de la Table Ronde. Une fois ce cadre établi, Arthur et Merlin passent au second plan et laissent les chevaliers s’illustrer à leur tour.la-legende-arthurienne

– Ces derniers sont alors présentés comme les nouveaux héros de l’histoire alors qu’Arthur et Merlin deviennent des personnages secondaires, ancrés dans le décors. La légende décrit donc une série d’exploits individuels où des chevaliers comme Gauvain, Lancelot ou Yvain rivalisent de prouesses.

– Enfin, avec l’arrivée de Perceval et le début de la Quête du Graal, la légende prend une dimension plus mystique et plus spirituelle. Finies les aventures individuelles et la vaine quête de gloire personnelle, la société de la Table Ronde cherche son accomplissement dans la spiritualité, dans un idéal moral qui transcende le plan humain. A l’occasion de cette quête, la Bretagne – autrefois une terre sauvage et indomptée, sous l’emprise de la magie et de créatures étranges – est désormais un royaume civilisé, dominé par la loi des hommes et de Dieu.

king_arthur_round_table

– Cependant, la société de la Table Ronde, dernier vestige d’un monde ancien, finit par s’effondrer sur elle-même, c’est La Mort d’Arthur. Le roi et les chevaliers, et même Merlin, sont rattrapés par leur humanité, leurs péchés, leurs passions, ils ont du mal à se montrer dignes des nouvelles valeurs morales qui ont été instaurées. Ainsi, le monde de la Table Ronde finit par disparaître à cause de querelles entre chevaliers, de trahisons et de guerres civiles. L’aventure se termine dans le sang même si d’immenses progrès ont été réalisés. Les chevaliers de la Table Ronde ont permis à un nouveau monde de voir le jour, mais ils sont condamnés à disparaître avec l’ancien.

Perceval, un roman chrétien. -2/2- Le Graal

C’est ainsi que le thème du Graal fait irruption dans le cycle littéraire arthurien.

Mais, attention …messe de st Grégoire

1- L’oeuvre de Chrétien de Troyes a été conçue, élaborée, écrite au sein d’une société précise, au sein d’une aristocratie dominante et d’une intelligentsia d’une parfaite orthodoxie… Philippe d’Alsace, qui projetait d’épouser Marie de Champagne ( la fille d’Aliénor…), commande à Chrétien de Troyes, le Perceval; le même homme qui s’est fait un nom dans les chroniques comme actif persécuteur des hérétiques…

2- Le cycle des romans du Graal ne coïncide pas avec le cycle des romans dits arthuriens, il n’en est qu’une partie.

Galaad, Bohort et Perceval en prière devant le Graal 23- Ensuite, il y a une historicité du catharisme; le Graal, lui en tant qu’objet chargé de significations bien particulières, n’a évidemment pas d’existence propre en dehors du « mythe », du discours sur le Graal tel qu’il s’exprime au moyen d’une succession d’œuvres littéraires à partir du roman de Chrétien de Troyes.

Même, si l’on retrouvait le plat de la Cène, ou le vase de Joseph d’Arimathie, cette « relique » ne pourrait devenir Le Graal, porteur de significations… Pour une raison très simple : c’est que Ce Graal là ne peut pas être vu, ni à fortiori détenu par n’importe qui… !

Mais si Le Graal, en tant que tel n’a pas d’historicité, le Mythe du Graal, lui, en a une.

Le mythe émerge en 1182, avec Perceval, ou Le conte du Graal.

Sources : Les Cathares et le Graal de Michel Roquebert

 

Perceval, un roman chrétien. -1/2- L’hérésie

 

Saint Martin
Saint Martin

En 1182, Chrétien de Troyes écrit « Perceval, ou le conte du Graal ». L’œuvre interpelle son époque, et de la fin du XIIe s. jusqu’aux environs de 1210, apparaît une première vague de « Continuations » … Celles-ci culminent vers 1225, avec la Queste del Saint-Graal, dans le sens d’une christianisation du roman chevaleresque initial.

S’agit-il d’une simple coloration religieuse plaquée sur des récits d’aventures ?

Il s’agit bien plus que cela, à l’image de la chevalerie, elle-même, qui reçoit la mission « sacrée » de défendre la chrétienté contre ses ennemis, dans l’esprit des croisades de Terre Sainte. Cette époque est celle aussi – en pays d’oc – de l’éradication de l’hérésie cathare, de la proclamation du dogme de la transsubstantiation par le concile de Latran de 1215.

L'agitateur du Languedoc Jean-Paul Laurens (1838-1921)
L’agitateur du Languedoc Jean-Paul Laurens (1838-1921)

« L’hérésie pullule en Gaule… » : en témoigne ainsi le concile qui se réunit à Reins en 1049 sous la présidence du pape Léon IX, et l’on prononce l’excommunication des « nouveaux hérétiques qui surgissent de toute part », en Flandre, en Champagne, en Lorraine, Bourgogne, Rhénanie …

pélerin heretique
Pèlerin hérétique

Ces hérétiques sont dualistes pour ce qui est de la Création, anticléricaux, ils rejettent le baptême catholique et l’Eucharistie, les prières des morts et les suffrages des saints, ils condamnent le mariage et prônent la virginité, ne croient pas au Purgatoire, et ne reçoivent aucune autre Écriture que les Évangiles et les Épîtres … L’impunité dont l’hérésie – organisée et hiérarchisée – joui dans le sud du royaume, n’existe pas dans le nord, où elle est combattue depuis près de deux siècles avant la répression contre les cathares. Les grands bûchers collectifs du Languedoc datent de 1210, et Montségur de 1244…

Sources : Les Cathares et le Graal de Michel Roquebert

 

« L’Estoire del saint Graal », ou « La Queste del Saint Graal » ..?

Une petite mise au point pour ne pas les confondre: l’Estoire annonce la christianisation du récit, et fournit les arguments qui sous-tendent, la Queste …

Detail of a miniature of Joseph of Arimathea on his deathbed
Detail of a miniature of Joseph of Arimathea on his deathbed, entrusting the Grail to Alain, (Part 1: Estoire del Saint Graal): France, N. (Saint-Omer or Tournai?), c. 1315-1325

* L’Estoire del saint Graal, est une partie du cycle du Lancelot-Graal, elle a était composée entre 1230 et 1235 pour servir d’ouverture au cycle sur Arthur, Lancelot et le Graal.

L’Estoire raconte la préhistoire du Graal, partant pour cela de la Passion de Jésus-Christ, et de l’histoire de Joseph d’Arimathie : ce notable juif disciple du Christ, présent à la descente de croix pour aider à ensevelir Jésus dans le tombeau qu’il a donné à cet effet. Mais la légende ajoute, qu’il a recueilli, dans un vase, le sang coulant du flanc du Christ.

Holy Grail Sails to Britain, James Christensen
Holy Grail Sails to Britain, James Christensen

A partir du récit de la Passion va s’établir une histoire de la transmission du Graal, mais aussi de sa translation d’Orient en 0ccident, de Palestine en Angleterre, de la Table de la Cène du Jeudi saint à la Table Ronde, puis à celle du Graal. L’histoire est centrée sur une généalogie, celle des descendants de Joseph d’Arimathie, qui est aussi celle des gardiens du Saint Graal. Elle suit cette succession initiatique jusqu’à la mort du grand-père maternel de Lancelot du Lac.

Cette généalogie, s’est inspirée d’une plus modeste de Robert de Boron. Ici, elle s’étale sur dix générations. Pour Robert de Boron, Perceval – son élu – était le petit-fils de Bron, beau-frère de Joseph d’Arimathie… !

Il est intéressant de savoir que Robert de Boron s’est inspiré – lui-même – d’un des évangiles apocryphes bien connus au Moyen-âge : L’Évangile de Nicodème : Joseph devient un missionnaire de l’Angleterre, où il emmène le saint Veissel ( le graal)

La « vulgate arthurienne » reprendra l’histoire de Joseph dans l’Estoire del Saint Graal.

plume frise

Galahad Kneeled ~ King Arthur by Henry Frith ~ Garden City Publishing ~ 1932
Galahad Kneeled ~ Henry Frith ~ 1932

* Dans La Queste del Saint Graal – roman en prose écrit entre 1220 et 1235 – qui relate le parcours de différents chevaliers à la recherche de la vision du Graal; Perceval va être relégué au second plan, étant supplanté par Galaad…  Ce nouveau héros prédestiné, est encore plus parfait que le chevalier parfait qu’était déjà Perceval.

On pourrait dire qu’elle se rattache au Lancelot en prose qui, avec l’échec de la Quête de son père Lancelot du lac, annonce sa naissance. En effet,  Lancelot  suit longtemps son fils Galaad,  mais l’adultère avec Guenièvre  n’est pas pardonné par Dieu alors que son fils est vierge de vice …

Influencé par la pensée cistercienne, La Queste del Saint Graal, est avant tout un roman mystique, racontant une quête du divin.

 

Sir Gauvain, et Dame hideuse, un conte et son enseignement -2/2-

Pour lire et interpréter un conte, il faut accepter d’entendre qu’il vient d’une lointaine tradition, et que son enseignement passe par le chemin de ce que l’on ne comprend pas, de prime abord…. Souvent c’est ce qui nous gène, nous agace qui pourrait être le support de l’enseignement …

Par quoi, sommes-nous dominé ? – De qui ( de quoi) sommes-nous le vassal ? Comment acquérir notre pleine souveraineté, et devenir notre propre suzerain … Ce sont des questions qui nous concernent tous. « Le roi » ( le chevalier) est cette énergie masculine, que nous pouvons mettre en œuvre. Si nous lisons l’histoire comme un dialogue entre les différents aspects de la psyché : le roi, le désir de vengeance de Sir Gromer, Gauvain le chevalier fidèle et courtois, et Dame Ragnell..; ces personnages deviennent des acteurs dans un processus de découverte de soi. Et la conclusion du mariage, l’union des archétype du féminin et du masculin dans la psyché.
Au début de l’histoire, lorsque le roi Arthur voit et suit un cerf blanc. Nous savons que le cerf fait partie de ces animaux blancs qui indiquent le « surnaturel ».Ils sont un pont entre le monde terrestre et monde spirituel. Le roi est en «chasse», en quête, seul – à la recherche de l’Autre – c’est à dire,, pour certains de la la connaissance du Soi ; d’autres emploieraient des mots plus religieux …

Le Roi Arthur suit le cerf blanc à la lisière du bois de chêne. Ces arbres, sont associés au potentiel psychique, et portent en eux le cycle de la naissance et de la mort. Les chênes sont de grands arbres avec des racines profondes et peuvent vivre mille ans, ils évoquent l’image de l’axis mundi, l’arbre du monde au centre de la terre. A ce moment, alors qu’Arthur est sur le bord de l’ancien et éternel mystère profond, à proximité de la source ; le vengeur Sir Gromer émerge du bois et l’oblige avec une menace de mort à trouver la bonne réponse à une question à laquelle le roi ne croit pas possible de répondre: «Que veulent les femmes par-dessus tout? »

Savons-nous ce que notre âme désire par-dessus tout? Lors de cette quête , à quoi allons-nous être obligé ? Qui détient la réponse ?

Dame Ragnell, sous la forme d’une sorcière hideuse et répugnante, sort des bois de chêne avec la réponse à de désir profond. Ici Arthur, rappelle Perceval qui est poussé à revenir sur sa quête inachevée ( alors qu’il n’a pas réussi à posé la question, devant la procession du Graal, au château du roi Pêcheur..) par une autre demoiselle hideuse ….
Arthur veut rejeter Lady Ragnell parce qu’elle est laide et qu’elle exige le sacrifice de ce qu’il aime le plus, son neveu Gauvain. Gauvain est le meilleur chevalier, brave, loyal et courtois. Dans cette histoire, Gauvain est le champion masculin intérieur, plus fin ( idéal) que le roi. Arthur apparaît encombré de ses conditionnement culturels, que nous pourrions appeler « l’égo » ..

La réponse vient de ce qui est rejeté et laid. Le résultat final est la rédemption et l’exaltation, à la fois, du féminin et du masculin. Comment est-ce possible?